Jeûne intermittent : la solution pour perdre du gras facilement ?

Le jeûne intermittent est-il LA solution pour perdre du gras ? Est-ce que c’est juste une mode depuis quelques années ? Une méthode parmi les autres ?

Ou un truc qui ne sert à rien ?

C’est ce qu’on va voir aujourd’hui, c’est parti.

Jeune VS les autres méthodes

La principale différence entre le jeûne et les méthodes de perte de graisses classiques, c’est la répartition des repas sur la journée.

Au lieu d’avoir 4 ou 5 repas par jours comme avec une alimentation traditionnelle.

On passe sur un modèle avec seulement 3 repas comme c’est le cas avec le jeûne intermittent 16/8 par exemple.

-16h de jeûne du diner au lendemain midi.

-8h de phase d’alimentation.

C’est la méthode de jeûne la plus populaire aujourd’hui.

Comme nous le montre une étude systémique sur le jeûne, à quantité de calories équivalentes, le jeûne ne provoque pas de perte de graisse plus rapide qu’un plan de diète traditionnel.

Exemple :

Si on cherche à atteindre 1800 calories par jour pour perdre du gras, qu’on le fasse avec le jeûne ou avec une approche plus conventionnelle avec petit déjeuner et collation de 10h, le résultat sera théoriquement le même.

On dit alors que le jeûne n’a pas de bénéfice direct sur la fonte des graisses.

Par contre, les études montre qu’il y des bénéfices indirects à pratiquer le jeûne qui peuvent vraiment aider à perdre du gras plus facilement et sur la durée.

Ces effets indirects, il y en a 4 :

  • Des repas plus importants et plus satisfaisants
  • Une réduction de l’appétit
  • Une énergie plus stable sur la journée.
  • Une meilleure régularité sur la période de perte de graisses.

Pour entrer plus en détails dans chacun de ces bénéfices, on va regarder ce qui passe pendant une journée de jeûne.

La phase de jeûne

Lorsqu’on ne casse pas le jeûne de la nuit avec un petit déjeuner, l’organisme maintient l’état de jeûne jusqu’au premier repas.

En état de jeune, l’organisme produit beaucoup de catécholamines : l’adrénaline et la noradrénaline.

Grâce à ces hormones et en l’absence de nourriture, on va tourner quasi-exclusivement à partir des graisses tout au long de la matinée.

L’avantage c’est que les graisses sont une source d’énergie plus stable pour l’organisme et le cerveau que les sucres (glucose), qu’on aurait consommé avec un petit déjeuner.

Parce qu’elles ne provoquent pas de pics d’insuline et que leur utilisation en tant qu’énergie se fait sur la durée.

Ce qui permet à l’énergie d’être plus constante durant la matinée et on évite les coups de barre autour de 10h.

Ces hormones elles ont aussi un effet coupe faim important ce qui fait qu’on ne pense pas à de la nourriture jusqu’au premier repas.

On peut rester concentré toute la matinée.

Je trouve aussi que ça améliore le rapport qu’on entretient avec la nourriture puisqu’on se rend compte qu’elle n’est pas indispensable à toute heure de la journée.

Maintenant…

Beaucoup de personnes rencontrent généralement une sensation de faim importante durant les premiers jours de jeûne et s’en découragent.

C’est à cause de l’hormone responsable de l’appétit : la grhéline.

C’est une hormone qui s’habitude à nos heures de repas et quand on change brusquement nos horaires d’alimentation, elle va continuer à être produite sur la base de notre ancien modèle alimentaire et nous donner faim.

C’est la raison pour laquelle je recommande d’intégrer le jeûne progressivement en faisant reculer l’heure du premier repas au fil du temps pour établir un nouveau cycle de production de grhéline qui va s’adapter au modèle alimentaire du jeûne au fil des jours.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le jeûne, le mettre en place facilement et brûler les graisses abdominales :

Alors voici une vidéo complète de 30 minutes dans laquelle j’explique tout en détails (cliquez ici pour la voir).

Et puisqu’on parle d’alimentation, on arrive à la fin du jeûne, c’est l’heure des repas…

La phase d’alimentation :

A partir de là, on va pouvoir commencer à répartir les repas sur la journée et on a encore toutes nos calories à manger sur les 8 prochaines heures.

Ce qui va nous permettre d’avoir des repas plus importants et plus satisfaisants qu’avec une alimentation plus répartie.

Au lieu d’avoir les calories étalées sur la journée et en proportions plus réduites.

Là, elles sont concentrées sur une période de temps plus courte.

Les études suggèrent d’ailleurs que des repas plus importants et moins fréquents participent à réduire la sensation de faim et améliorent le sentiment de satisfaction après les repas.

Je trouve que c’est intéressant en particulier en ce qui concerne le repas du soir.

A l’époque je prenais des repas très léger le soir ce qui me donnait faim avant d’aller me coucher et j’avais tendance à manger des cochonneries pour compenser.

En plus, avec les autres qui mangent beaucoup plus que nous à table, ça accentue la sensation de privation.

Le jeûne permet d’éviter ça et de conserver des repas intéressant qui nous tiennent rassasié pendant plus longtemps.

Du coup avec ce fonctionnement hormonal différent sur la journée, on n’a presque jamais faim et on ne se sent pas spécialement privé.

C’est une stratégie de diète qui sait se faire oublier et j’aime beaucoup cette idée.

Alors : jeûne intermittent ou pas ?

Comme on l’a vu, d’un point de vue strictement calorique, le jeune ne surpasse pas les autres modèles d’alimentation en terme de vitesse de perte de graisse.

Mais sur la durée, les critères qui comptent le plus sont à mon avis la régularité et le plaisir qu’on y prend.

A ce niveau là, le jeûne marque clairement des points et permet théoriquement d’être beaucoup plus satisfait et régulier au fil des jours.

(par rapport à une alimentation de perte de graisse plus classique qui peut parfois être très frustrante et démotivante).

C’est une stratégie alimentaire qui m’a permis de tenir plus facilement sur la durée ce qui était mon plus gros problème et est aussi le problème de beaucoup de personnes.

Je pense que la meilleure chose à faire pour savoir si le jeûne peut vraiment vous aider à perdre du gras et du poids, c’est de l’essayer pendant quelques semaines et de voir ce que ça donne.

Dites-moi d’ailleurs dans les commentaires quelle a été votre expérience avec le jeûne, ça m’intéresse vraiment de savoir.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le jeûne, le mettre en place facilement et brûler les graisses abdominales :

Alors voici une vidéo complète de 30 minutes dans laquelle j’explique tout en détails (cliquez ici pour la voir).

J’y montre aussi 3 erreurs à ne pas faire lorsqu’on démarre avec le jeûne.

On se retrouve très vite pour de nouveaux articles.

C’est vous le plus fort!

Romain

Études scientifiques :

Étude systémique sur le jeûne : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26384657

La grhéline sur le cycle circadien : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19633195

L’influence de la taille des repas sur l’appétit : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20339363

Laisser un commentaire

Fermer le menu