Avoir confiance en soi et devenir invicible : méthode simple !


Dans cet article, on va voir 3 étapes pour avoir une confiance en soi solide comme de l’acier.

C’est parti.

Déjà, à quoi sert la confiance en soi ?

C’est un outil, un outil indispensable à votre réussite (dans tous les domaines) !

Beaucoup de gens en manquent !

Voici comment je définis quelqu’un qui à confiance en lui :

Quelqu’un a qui on demande quelque chose et qui vous répond : je vais y arriver.

Pas “je pense y arriver”, pas “je peux essayer”, mais “je VAIS y arriver” !

Oui, il faut quand même un peu d’égo.

Le truc, c’est qu’avoir confiance en soi ne garantit pas le succès immédiat !

C’est juste un outil qui permet de garder le cap et de rester focalisé sur son objectif (c’est déjà super).

Même avec une confiance en soi ÉNORME, vous connaîtrez l’échec.

Des échecs massifs, cuisants, dégoutants, démotivants.

Et c’est tant mieux.

Pourquoi ?

Parce que c’est la seule manière d’apprendre et de devenir bon dans ce que vous faites !

Si vous voulez gagner confiance en vous, vous devez d’abord changer votre rapport avec l’échec !

L’échec n’est pas mauvais en soi, c’est juste une façon de mal faire quelque chose.

Rien ne vous empêche de recommencer et d’essayer différemment de parvenir à votre but.

Les échecs ne sont que des expériences.

Le problème, c’est qu’échouer renvoie des énergies négatives.

Si vous laissez ces énergies négatives faire leur travail, elles le feront à merveille, vous serez en colère, démotivé, vous rejetterez la faute sur vous et mettrez en doute vos capacité.

Bref, vous perdrez confiance en vous !

La bonne nouvelle, c’est que les énergies négatives sont puissantes !

En quoi est-ce une bonne nouvelle ?

Si vous parvenez à transformer l’énergie négative de vos échecs en énergie positive, vous serez imbattable !

Vous aurez une énergie folle !

En fait, quand on subit un échec (et toute la négativité qui va avec), on à le choix !

Soit, on fait la victime et on se plaint.

Soit, on va de l’avant et on prend cet échec comme une expérience supplémentaire, une nouvelle corde à son arc, un nouveau pas vers l’atteinte de son objectif.

Bref, l’échec ne doit pas briser votre confiance en vous, car il n’est ni négatif ni positif, c’est vous qui décidez !

Ok, maintenant, on sait comment éviter de perdre cette confiance en soi durement gagnée, mais comment la faire grandir ?

Là, c’est encore plus simple (mais ça demande du temps).

Avant d’aller plus loin, j’aimerais vous parler d’un concept : la zone de confort

La zone de confort, c’est la zone dans laquelle sont contenues toutes les choses que vous êtes capable de faire sans faire d’efforts pour les réaliser.

Quelques exemples ?

Conduire, marcher, faire la vaisselle etc.

Des choses “simples”, que vous avez répété si souvent qu’elles sont automatiques et facile à réaliser.

Dans la zone de confort, il y à ces milliers de choses que vous savez faire sans efforts.

Si je vous demande de faire la vaisselle ou de conduire de la gare à votre domicile, avez-vous assez confiance en vous pour le faire ?

Oui, sans problème !

Pourtant, vous pourriez très bien manquer de confiance pour des choses plus “compliquées”.

Il y a donc plusieurs niveaux de confiance en soi.

Ces niveaux, il faut les gravir, un par un.

Maintenant, imaginez une chose pour laquelle vous manquez de confiance en vous.

Une chose importante comme oser demander une augmentation de salaire, changer de boulot, monter votre boite, tout plaquer pour partir vivre à l’étranger…

Bref, un truc vraiment important à vos yeux !

Essayez maintenant de situer cette chose par rapport à votre zone de confort.

C’est loin de la zone pas vrai ?

Trop loin !

Il vous faudrait 10x plus de confiance en vous pour y parvenir !

La clef, c’est d’oublier cette chose importante pour un instant et vous concentrer sur les étapes à franchir.

Chaque objectif important peut être découpé en petits objectifs, qui vous demanderont de faire des petits efforts supplémentaires chaque jour et chaque semaine.

Ces petits efforts en dehors de votre zone de confort feront grandir cette zone et vous ouvrirons de nouveaux horizons.

Votre zone de confort (et donc de confiance) va grandir !

Bientôt, vous serez capable d’atteindre des sommets que vous n’auriez jamais pensé pouvoir atteindre !

La clef, pour gagner de la confiance, c’est de sortir progressivement de sa zone de confort, d’acquérir porgressivement de nouvelles compétences et de remplir progressivement les sous-objectifs qui vous séparent de votre rêve !

Pour vous citer mon exemple (continuons sur l’égo), il m’a fallu franchir plein d’ostacles pour créer mon entreprise sur internet telle que vous la connaissez.

D’abord, j’ai écrit mon premier article (j’ai fait un tas de fautes d’orthographes).

Ensuite, ma première vidéo (j’ai été très critiqué).

Après, j’ai créé mon premier programme de fitness en ligne (certains n’ont pas marché comme je l’espérais).

Ma prochaine étape, c’est d’organiser des évènements “live”, pour franchir un nouveau cap dans ma confiance en moi, étape après étape.

Ps : il s’est écoulé 5 ans entre la première étape et aujourd’hui.

Ok, vous allez me dire qu’il faut quand même OSER franchir les étapes une par une, si petites soient-elles !

C’est vrai, mais la confiance ne va pas vous aider beaucoup pour ça !

La confiance en soi, c’est le sentiment d’être capable de faire quelque chose !

La confiance en soi ne va pas vous aider à passer au niveau de confiance supérieur.

Ce serait comme penser que votre note à un examen va vous aider à obtenir une meilleur note…

Pour franchir les petites étapes de la confiance en soi, il faut OSER !

Le problème, c’est qu’oser, ça fait peur.

La peur de l’échec, la peur du regard des autres.

Pour la peur de l’échec, on à déjà résolu le problème.

Pour la peur du regard des autres…

On s’en contre-fou des autres !

Oui, les autres vont vous juger, vous critiquer, se moquer de vos échecs.

Et après ?

Apprenez à vous EN FOUTRE !

Vous remarquerez d’ailleurs que quand quelqu’un vous juge ou se moque de vos échecs, c’est précisément parce que lui non plus n’a pas compris le rôle fondamental de l’échec.

Apprenez-lui !?

Concluons :

Pour gagner confiance en vous, appréciez vos échecs, montez en puissance pas-à-pas et osez faire ce qui doit être fait !

Pour le reste, laissez faire le temps.

Pour retrouver confiance en vous, changer de physique, brûler du gras et construire du muscle, cliquez simplement ici pour découvrir mon programme.

C’est vous le plus fort.

Romain

Cet article a 2 commentaires

  1. Merci Romain d’avoir partager cette video avec moi. Je vous souhaite de continuer à avoir confiance en vous, je vais faire de même.

    Tu es chou

    Bisou

  2. Bonjour romain merci pour la vidéo je suis en pleine évolution dans ce sens ! Et je suis d’accord avec vous ! Merci

Laisser un commentaire

Fermer le menu