PERTE DE GRAISSE: comment mesurer ses résultats et sa progression ?

Comment mesurer sa perte de graisse efficacement ? Comment être sûr de perdre du gras et pas du muscle ?

Mesurer sa perte de graisse peut vite devenir un calvaire !

Comment s’y prendre ? Avec quoi mesurer ? À quel moment ?

Dans cet article, on fait le tour de la question !

Perte de graisse VS Perte de poids

Quoi de plus démotivant que de se peser et de voir que l’on a pris 500 grammes alors qu’on a tout bien fait comme il faut ?

En réalité, le poids est une valeur très instable, qui peut fluctuer énormément d’un jour à l’autre, et cela, pour plusieurs raisons :

  1. La quantité d’aliments que vous avez mangés la veille
  2. La rétention d’eau
  3. L’état d’hydratation de votre corps

Passons rapidement en revue les trois raisons et voyons pourquoi c’est important.

1) La quantité d’aliments que vous avez mangé la veille

Tous les aliments ne se valent pas.

100gr de beurre de cacahuète ont la même valeur calorique que 2 kg de brocoli.

En mangeant le beurre de cacahuète, vous avez pris 100 gr sur la balance, avec le brocoli, vous avez pris deux kilos !

Pour autant, vous avez mangé la même quantité de calories !

2)La rétention d’eau

En fonction de la quantité de sodium que vous avez mangé la veille de votre pesée, votre poids peut également fluctuer de plusieurs centaines de grammes.

Un apport en fibres très important peut également provoquer de la rétention d’eau (légumes verts etc.).

Lorsque l’on est au régime, on produit également d’avantage d’une hormone que l’on appelle  le cortisol. Cette hormone à également la fâcheuse tendance de favoriser la rétention d’eau.

Bref, l’eau nous fait prendre du poids, mais pour autant, ce n’est pas du gras.

3)L’état d’hydratation de votre corps

Le matin, on pèse généralement moins lourd que le soir.

La nuit, nous perdons jusqu’à 1% de notre poids en eau à cause de la transpiration, pour moi qui pèse 84 kilos, ça fait quand même 840 grammes de moins.

Donc, en me pesant avant d’aller au lit la première fois et après le lever et les urines du matin la semaine suivante, j’aurais l’impression d’avoir perdu 840 grammes, mais ce n’est que de l’eau, d’où l’importance de se peser toujours le matin, au même moment à chaque fois.

Bref, voici pourquoi, d’une semaine sur l’autre, nous avons l’impression que notre perte de graisse stagne ou progresse très vite, l’eau et la quantité d’aliments, qui n’ont rien à voir avec la perte de graisse en tant que telle.

La méthode de mesure la plus simple pour votre perte de graisses…

Pour la réaliser, il vous faut un mètre ruban et une balance toute simple.

Avec la balance

Il suffit de réaliser chaque jour une pesée le matin dès le lever juste après le pipi !

Dans un carnet, il faut noter chaque jour son poids et faire une moyenne toute les 4-5 pesées.

En faisant une moyenne, que l’on comparera aux moyennes précédentes, on aura ainsi une vision plus précise de notre perte de graisse réelle.

Grâce à cette technique, on effacera les effets de fluctuation de poids liés à l’eau et à la quantité d’aliments avalés.

En 20 jours, vous aurez réalisé 4-5 moyennes (de 4-5 jours chacune), et verrez si la moyenne est à la baisse ou à la hausse.

Avec le mètre ruban

Il faudra, chaque 4-5 jours, prendre la mensuration de votre tour de taille, idéalement :

  • Au même moment que la pesée du jour
  • Au moins 48 h après un écart de diète (pour éviter d’être gonflé par la quantité d’aliments)

Prendre la mensuration de la taille pour évaluer sa perte de graisse est intéressant, car nous stockons majoritairement le gras sur les hanches et le ventre, un diminution de quelques millimètres au fil des semaines nous en dit d’avantage sur nos progrès !

NOTA : Cette mensuration peut parfaitement être à la baisse (ce qui est bon signe) alors que votre perte de poids stagne depuis un semaine sur la balance, signe que vous avez peut-être pris du muscle ce qui augmente votre poids !

Il faut voir cette mesure comme une confirmation supplémentaire qui vient compléter l’évolution de votre poids.

Veillez à appliquer toujours la même pression sur vos hanches avec le mètre ruban pour ne pas fausser les mesures.

Bon, tenez à jour votre carnet de route et notez toutes vos mesures de façon régulière.

La question à 1 million :

Suis-je vraiment en train de perdre du gras ou de la masse musculaire ?

En réalité, la perte de muscle est inévitable lorsqu’on veut perdre de la graisse, surtout lorsqu’on veut atteindre un taux de masse graisseuse à 1 chiffre.

Tant que l’on n’est pas trop sec, il est possible de conserver l’intégralité de sa masse musculaire ou dans le cas d’un débutant,  de  gagner de la masse musculaire et de perdre de la graisse en même temps.

De toute façon, pour maintenir un maximum de masse musculaire, pas de secrets, il faut que l’organisme ressente le besoin de la conserver : soulever des charges et s’entraîner.

Plus précisément, l’objectif d’un entraînement de musculation lorsqu’on sèche doit toujours être de soulever plus lourd que la fois d’avant ou de maintenir ses charges sous les barres.

Cela combiné à un apport en protéines idéal, la perte de muscle sera minime.

Brûler le gras sur le ventre…

Si vous cherchez à obtenir un physique musclé et sec et atteindre les objectifs dont vous rêvez, alors…

Voici 2 photos, en cliquant sur celle qui vous caractérise le mieux, je vous montrerai la méthode qui va vous permettre d’obtenir un physique plus musclé, retrouver vos abdos et vous sentir à l’aise dans votre corps…

Je suis assez gras, je veux perdre cette graisse ET développer ma masse musculaire en même temps !
=> Cliquez ici
J’ai une couche de gras  sur le ventre (2-3cm) qui résiste et je veux la brûler pour bien définir mes abdos SANS perdre de masse musculaire !
=> Cliquez ici

Cet article a 1 commentaire

  1. Hello Romain,

    Merci pour la vidéo cool pour l’info

    C’est quoi le son en arrière plan ?

    A+++ Ludo de Suisse

Laisser un commentaire

Fermer le menu