Perdre du bide après 40 ans, possible ?

Quelle est la meilleure méthode pour perdre du gras, du bide, du ventre après l’âge fatidique des 40 ans ?

C’est l’occasion de virer, la-encore, quelques mythes bien encrés dans les moeurs…

Que se passe-t-il après 40 ans  ?

Rien de notable par rapport à vos 39 🙂

Aucune barrière physique ne vient bloquer la perte de graisse ou la transformation physique d’une année sur l’autre.

Bref, si vous avez soufflé votre 40ème bougie hier, vous avez encore un physique de 39aire !

Tout ça pour dire que ce mythe des 40 ans n’a absolument pas lieu d’être, c’est une barrière 100% psychologique…

Enfin, pas tout à fait !

Explications :

Tout être vivant arrivé à maturité entame la phase de “déclin”, jusqu’à sa mort, ce n’est pas nouveau.

D’un point de vue métabolique, passé la 20aine, le métabolisme chute progressivement, calories par calories jusqu’à votre mort.

La raison est due à de nombreux facteurs comme les hormones, la baisse de la masse musculaire etc..

Un homme de 20ans/80kilos avec un métabolisme de 2500 calories par jour finira à 85 ans avec un métabolisme de 2100 calories si sa masse maigre ne change pas et son activité physique non plus.

Or, la masse musculaire à largement tendance à baisser avec l’âge, pour des raisons hormonales, mais SURTOUT parceque la plupart des 40’naires ne font aucune activité physique musculaire (voir pas d’activité du tout).

L’organisme ayant toujours plus de facilité à brûler du muscle que du gras, une fois privé de stimulation, il s’en donne à coeur joie.

Bref, plus on vieillit, plus on a la flemme de pousser des barres olympiques et plus l’on se dit qu’après tout, c’est l’âge qui veut ça (comme c’est facile (rires…)).

Résumé :

Le métabolisme qui baisse, l’exercice qui diminue, la masse maigre qui s’effondre, l’apport calorique qui ne peut à être le même à 20 qu’a 40 ans pour un même individu ont eu raison de votre sangle abdominale !

Musclé après 60 ans ?

Que faire pour inverser le processus ?

Le paragraphe précédent vous a déjà donné une idée des solutions, j’en fait ici le détail :

1- Ne restez pas dans l’état d’esprit du 40’naire…

Qui s’encroûte et qui reste sur le canapé à jouer aux mots croisés, il n’y a rien qui vous empêche de progresser, de perdre du gras, ou de gagner de la masse maigre.

La seule difficulté, ce sera de reprendre une routine d’exercice et de diète, et d’être d’avantage patient en ce qui concerne les résultats.

La masse graisseuse peut partir moins vite et la masse maigre progresser plus lentement, point.

2- Votre diète ne peut pas contenir autant de calories que lorsque vous aviez 20 ans.

Comme le métabolisme diminue, vous avez obligatoirement besoin de moins de calories pour vous maintenir.

Les règles de prise de muscle et de perte de graisse s’appliquent pour autant de la même manière que pour quelqu’un de plus jeune, à ceci près que l’apport en protéines peut être revu à la hausse pour aider à contrer (et inverser) la fonte musculaire (tabler sur 2.2-2.5gr de protéines par kilo de masse sèche).

Les glucides peuvent également être revus à la baisse, et compter pour une part moins importante de votre apport total en calories, surtout si vous avez un passé graisseux important.

3-Bougez de la fonte si votre corps vous le permet !

L’exercice musculaire inversera la courbe de baisse de la masse maigre et vous maintiendrez des niveau hormonaux optimums plus longtemps.

Je sais, vous serez le seul “dinosaure” à pousser de la fonte, mais ce n’est pas important, car agir différemment de la masse est la composante première du succès !

L’exercice musculaire n’est pas dangereux après 40 ans, surtout si il est encadré et si vous y allez pas-à-pas.

Bref, donnez ce que votre corps peut donner (pas ce qu’il ne peut pas) !

4-Une tonne de marche et d’activité

Je le recommande à tout le monde d’ailleurs, c’est encore plus vrai quand l’âge avance !

Marchez tant que possible, et profitez de chaque occasion pour brûler des calories.

Toutes les activités physique à faible impact sont à volonté ou presque tant qu’elles sont pratiquées avec un rythme cardiaque d’aisance respiratoire : vélo, rameur, marche rapide etc.

Let’s moove !

5-Méfiez-vous des entraînements par intervalles d’intensité type HIIT/Crossfit !

Il est vrai que ces méthodes “new gen” ont conquis le milieu de la forme, mais sont elles bonnes pour tous ?

Non !

Après 40 ans, les articulations commencent à fatiguer plus vite, on est un peu plus fragile, et je ne pense pas que des sprints soient la voie royale pour faire du cardio à cet âge !

Encore une fois, donnez ce que votre corps peut, pas ce qu’il ne peut pas (plus).

Dans les grandes lignes, c’est tout ! Vous avez juste un métabolisme qui baisse et une capacité à prendre du muscle…Qui baisse !

VOUS N’ETES PAS POUR AUTANT AU POINT ZERO !

Bref, il n’y à rien qu’une bonne alimentation et un bon programme d’entraînement ne puisse pas faire 🙂

A vous de jouer.

Vous êtes le plus fort !

Romain

Fermer le menu