3 règles pour Sécher du bide avec le Jeûne intermittent


Admettons que vous vouliez perdre X kilos de gras et que vous ayez entendu parler des différents effets bénéfiques du jeune intermittent pour perdre ces X kilos de gras.

Que faites-vous ?

Vous vous lancez dans une période de jeûne (logique) !

Depuis 2 ans, je jeûne et j’aide aussi des personnes à jeûner et à perdre leurs graisses abdominales grâce à ça et je constate que ce sont les mêmes problèmes récurrents viennent foutre en l’air les résultats des uns et des autres…

Voici donc 3 règles de bases pour bien sécher avec le jeûne intermittent et éviter les problèmes, à appliquer dès ce soir 🙂

Règle 1 : Les paliers

La plupart des gens voient une vidéo sur le jeûne et commencent dans l’heure qui suit à jeûner des jours durant.

J’exagère, mais c’est pour l’exemple.

Ne faites surtout pas ça, vous allez flinguer votre expérience du jeûne et votre organisme va rapidement se retrouver en position de famine (AKA “je ne brûle plus de graisses”).

Il faut comprendre que l’organisme doit apprendre à tourner au gras lorsque vous allez jeûner.

Si vous passez de “junkie du Macdo” à “30 jours de jeûne, vous allez créer une cassure trop brutale.

Pour vous donner mon exemple, quand mes abdos commencent à disparaître et que je m’aperçois que perdre 1 ou 2 kilos de gras ne me ferait pas de mal, je me dis : c’est le moment de jeûner une petite quinzaine de jours !

Comment je m’y prends ?

Je commence par jeûner uniquement le matin les 5 premiers jours ( jeûne 16/8), puis jusqu’à 16h les 5 jours suivants, puis je ne m’alimente que le soir au dîner les 5 jours restant.

L’augmentation progressive de la durée des jeûns se traduit par une augmentation progressive du déficit de calories, qui se traduit par une perte de gras sans stagnation.

Bref, il faut y aller par paliers, afin de montrer à l’organisme que ce n’est pas la famine immédiate sinon tout va se bloquer !

On peut d’ailleurs aller beaucoup plus loin que ça, j’en parle dans cette vidéo.

Règle 2 : Protéines et fréquence des repas

On cherche à brûler du gras, mais aussi à maintenir sa masse musculaire (qui consomme de l’énergie) et également apporter des nutriments de qualité à l’organisme pour garder la patate.

Pour ces 2 raisons, il est très important d’apporter des protéines régulièrement à votre organisme pendant les phases d’alimentation du jeun.

Des protéines, et tout le reste (lipides, glucides, minéraux, vitamines, AGE etc.) !

Bref, vous devez fractionner vos prises alimentaires au maximum pour :

  1. Eviter la faim
  2. Permettre à l’organisme d’absorber au maximum les nutriments
  3. Limiter la glycémie et avoir des niveaux d’insuline bas

Voici dans les grandes lignes mes heures de prise alimentaires selon le type de jeun :

Jeûn 16/8 : midi 30 , 15h, 18h, 20h30

Jeûn 20/4 : 16h30, 18h ,20h30

Jeûn 22/2 : 18h, 20h30

Mot d’ordre, répartition !

Règle 3 : Recharge

Le jeûne place votre organisme dans un état de déficit calorique, plus ou moins important selon le type de jeun, plus ou moins prolongé selon la quantité de graisse que vous avez à perdre.

Manque de calorie prolongé = baisse de la leptine et des hormones = baisse du métabolisme = baisse des calories brûlées et baisse de la masse musculaire

Du coup, après 5-6 jours d’efforts, il est important de s’octroyer un petit break, une recharge, une pause bouffe quoi !

Hourra !

Pas tant que ça… Le but n’est pas de s’enfiler des macdos et des pizzas, le but est simplement de redonner des calories à l’organisme de manière à ce qu’il relance la machine (sorte de tromperie).

En pratique, c’est simple, 1 petite journée avec des repas plus chargés en calories, la réintroduction d’un petit dej, un repas plaisir sain ou 2 et hop, on est reparti.

Pas de périodes hypocaloriques prolongées sans relance, c’est l’échec assuré (ne serait-ce que pour votre motivation) !

Évidemment, tout ça n’a de sens que si vous avez une alimentation adaptée à vos besoins, caloriquement bien faite et nutritionnellement bien répartie, sans quoi il peut être difficile de savoir si le jeûne va aider à brûler du gras ou pas.

D’ailleurs, voici un programme complet pour apprendre à jeûner et brûler jusqu’à 1kg de graisse par semaine.

Bref, il faut jeûner, mais jeûner intelligemment.

À très vite pour de nouvelles aventures !

Romain

Fermer le menu