La pire Erreur pour Maigrir facilement ?

Cet article n’a pas pour but de vous alarmer pour rien, ou de vous trouver des problèmes la ou il n’y en à pas…

Je voudrais simplement vous expliquer pourquoi 50% des gens ne pourront jamais brûler un gramme de masse graisseuse et vous donner une solution constructive.

De plus en plus, années après année, je remarque que beaucoup de personnes ont la même difficulté à brûler de la masse graisseuse.

Dans de très nombreux cas, peut-être 50%, le problème pourrait être résolu avec une astuce d’une bêtise absolue.

Avant propos

Quand je dis que 50% des gens ne brûleront jamais de graisse, je veux dire qu’en moyenne, 50% des lecteurs de paléofit avec qui j’échange depuis 3 ans font partie de la catégorie des personnes “bloquées dans leur gras“.

Bref, ces chiffres sont basés sur mon expérience avec mes lecteurs et ne reflètent pas forcément la réalité absolue (si l’INSEE avait fait une étude)…

N’empêche que plein de gens font partie de ce que j’appelle ‘la pire situation pour brûler du gras !

Explications…

C’est quoi, cette pire situation, est-ce que j’en fais partie ?

Laissez-moi vous expliquer le problème avec un exemple concret.

Admettons que vous vous appeliez Jean-Paul, ou Bernadette, et que vous ayez décidé de perte du gras suite à de longues années de prise de poids vicieuse.

graisse-résistante

Que faites-vous ?

Vous allez sur internet (ou ailleurs), vous récoltez quelques infos sur le sujet, et vous entamez votre “régime“, faites quelques modifications alimentaires intéressantes (plus d’aliments naturels, etc.), et vous partez confiant pour quelques mois en espérant brûler vos 10 kilos superflux.

Ourra, au bout de quelques semaines, vous constatez une perte intéressante, peut être 3-4 kilos, ce qui est déjà pas si mal.

Mais il en reste quand même 6 !

Vous ne lâchez pas l’affaire hein ?

Vous continuez donc votre régime sur la même base, vous avez enlevé quelques calories à votre apport depuis le départ pour taper dans vos réserves, et comme ça à marché les premières semaines, alors pourquoi changer une équipe qui gagne ?

Seulement voilà, les choses se corsent

Le régime étant bien installé depuis quelques semaines, voir quelques mois, et la frustration étant à son maximum, vous entrez dans le cercle vicieux…

CQFD : vous craquez une à deux fois par semaine sur de la vraie malbouffe, et vous essayez de corriger le tir les jours de la semaine restants.

Vous restez confiant, car en calculant assez précisément vos apports en calories, vous notez que vous êtes toujours en état de “déficit” calorique, ce qui est une condition indispensable pour brûler du gras passé un certain point.

Sauf que dans les faits, vous n’avez pas bougé d’un yota !

Pas un millimètre de gras ne s’est envolé, et vous êtes sans doute un peu fatigué, mais vous n’avez pas spécialement faim.

Tant pis, vous vous accrochez à votre déficit calorique, vous jouez peut-être un peu sur les glucides, mais voilà, celà fait déjà plusieurs mois que vous êtes dans cette situation.

Vous avez lu tout ce que vous pouviez sur le sujet.

Vous avez tout essayé, mais rien n’y fait, le gras est là, dur, incassable.

Pourtant, en suivant le plan, vous auriez dû brûler la masse grasse qu’il vous restait sur le ventre, tout ça ne devrait être qu’un lointain souvenir.

Alors, que se passe-t-il, c’est quoi ce bo**** ?

Votre métabolisme !

En faisant de l’hypocalorie prolongée (genre 300-400 calories de moins par jour) depuis des mois, votre métabolisme à tout simplement chuté…

Et pas qu’un peu !

métabolisme de l'escargot = 3 calories par jour
métabolisme de l’escargot = 3 calories par jour

Certaines études montrent que le métabolisme peut chuter de plusieurs % si on se tient longtemps à son régime.

En gros, si vous avez un besoin calorique de 2500 calories par jour, et que vous avez fait “sauter” 300 calories par jour pendant 5-6 mois en suivant le cercle vicieux de tout à l’heure, et que votre métabolisme à chuté de 10% (soit 300 calories)…

Alors vous avez une balance calorique de 0 calories par jour = vous êtes en train de stagner !

Ce schéma, ce problème, ce sont des dizaines de milliers de personnes qui le rencontrent, et ce n’est pas une fatalité…

Résolution du problème…

Inutile de réduire d’avantage votre déficit calorique (ça marche, mais c’est pas optimal pour le maintient de votre forme et de votre masse musculaire).

Il y a plusieurs stratégies pour ne pas avoir ce genre de problème, qui peut gâcher tous vos efforts et vous pousser à abandonner.

En voici une que j’apprécie pour sa flexibilité et sa simplicité :

Etape 0 : remangez autant que vos besoins caloriques vous le demandent pendant quelques semaines de manière à relancer la machine. D’ailleurs, dans cette vidéo, je vais vous montrer comment bâtir vos menus et votre alimentation personnalisée.

Etape 1 : Si vous décidez de maigrir, tablez sur une perte de 2kg par mois (voir 3-4 si vous êtes vraiment gras), soit 500gr par semaine. c’est-à-dire 4500 calories à perdre chaque semaine (1gr de gras = 9kcal), ce qui se fait avec un peu plus d’activité physique et un déficit calorique de 2-300 calories.

Etape 2 : Donnez-vous sur un mois tout entier, sans chercher à pousser le déficit calorique ni l’activité physique, de manière à ne pas vous sur-solliciter.

Etape 3 : prenez 2 semaines de “repos”, en remangeant une quantité de calories égale à vos besoins normaux (relance du métabolisme et tromperie de ce dernier).

Etape 4 : Recommencez le cycle jusqu’à point souhaité.

Un mois, ça passe vite, on à des résultats vite car on arrive “frais”, on se reprend quelques jours, quelques semaines, on fait le point, et on repart de plus belle.

Cette stratégie permet de “grignoter” des % de masse graisseuse sans se frustrer ni stopper sa progression, elle permet aussi de ne pas flinguer complètement ces performances sportives durement accumulées et de refaire les réserves de motivation lors de la phase de récup.

Bref, rien à voir avec un régime prolongé tueur de métabolisme.

Parenthèse sur la méthode…

Nous avons abordé le problème sous l’angle des calories !

Or, même si elles comptent pour beaucoup, il y a plein de choses à savoir pour perdre du gras en dehors des calories…

Pour vous permettre d’aller plus loin et de faire le complément avec cet article :

Regardez cette vidéo dans laquelle je vous montre en détails comment j’ai viré ma bouée du ventre , en suivant une stratégie proche de celle qu’on vient de voir, mais avec plusieurs particularités.

On se retrouve sur la vidéo.

Tous mes voeux de succès,

A+

Romain

Fermer le menu