Manger Paléo, l’escroquerie du siècle ! Regardez…

Manger paléo est une vaste fumisterie, et dans cet article, je vais vous montrer pourquoi, lisez ce qui suit !

Le régime paléo et tout ce qui s’y rapporte prends de plus en plus d’ampleur en France, et plus cela grandit, plus il y a de détracteur…

Normal !

D’ailleurs, on pourrait passer des heures à confronter les études qui montrent que le paléo est une escroquerie avec celle qui témoignent d’un vrai style de vie bénéfique à tous les niveaux.

Qui à raison, qui à tort ?

Cela dépend !

Si on prend le style de vie paléo sous l’angle du : je vais manger comme nos ancêtres

Alors on a tout faux, et on se fait escroquer.

Manger comme nos ancêtres est aujourd’hui impossible pour plusieurs raisons majeures : 

  • Nous n’avons plus les mêmes espèces de plantes et d’animaux à disposition (les nôtres sont plus pauvres en nutriments)
  • Nous avons à manger toute l’année et accès à une abondance notoire de produits (plus de saisonnalité)
  • Nous n’aimons pas manger de la cervelle, des tripes, des intestins et de boyaux d’animaux (pourtant pleins de nutriments)
  • Le mot “ancêtres” renvoi à plusieurs millions d’années d’évolution, de changements alimentaires, génétiques et autres, donc prétendre qu’il existe un seul régime paléo est faux

Le paléo en mode “je redeviens un ancêtre”, est une escroquerie impossible à réaliser…

manger-paléo

Par contre, on peut considérer le fait de manger paléo sous un autre angle

Par exemple : “je veux manger ce que mon corps (humain) demande le plus”

Tout simplement.

Mais de quoi à besoin l’être humain ?

De protéines (animales et végétales), de graisses (lipides), et de glucides (hydrates de carbonne) de qualité, de minéraux, de vitamines, d’antioxydants et d’eau.

Cela renvoie systématiquement à une tonne de végétaux, des viandes/poissons et graisses de qualité, des fruits à coque, des fruits, des baies en saison, et quelques produits laitiers de qualité.

Le tout, en cherchant les sources les moins transformées possible, les plus saines, les plus nutritives.

Bref, on retombe dans les grandes lignes du paléo…

Mais finalement, avec cette approche de la nutrition, on peut exclure le mot “paléo” de l’équation !

Parlons plutôt d’alimentation naturelle ou idéale, le mot que vous voudrez.

Le paléo n’est donc plus une escroquerie sous cet angle !

On peut toujours le considérer comme dangereux, inadapté et le qualifier d’effet de mode, mais par quoi le remplacer ?

Par des céréales Nestlé ? Des brioches Harris ? Du lait ? Une tonne de féculents et des plats préparés sous cellophane ?

Très peu pour moi !

Peu être qu’un jour, des chercheurs parviendront à inventer une poudre de perlimpinpin magique qui nourrira tout le monde avec tout ce qu’il faut dedans en fonction de chacun…

Serge aurait une poudre X et Alain, plus sportif, une poudre Y !

Ces poudres seraient produites par des organismes indépendants, sans intérêts financiers, dans un monde sans pub ni marketing.

Vous voyez l’idée ?

Plus d’abattage d’animaux en masse, plus besoin de faire à manger, et on serait sûr à 200% de manger selon nos vrais besoins, une vraie révolution (pour le meilleur ou pour le pire)!

Simplement, ce jour n’est pas encore arrivé…

Et il faut bien se nourrir correctement d’ici là.

Alors, permettons-nous de dire que le “paléo” ne peut pas faire de mal !

(Ceci est MON point de vue et je n’engage absolument personne)

D’ailleurs allons plus loin…

Le paléo, s’est bien, mais ça ne suffit pas de manger paléo pour perdre de la graisse ou transformer son corps (musculairement etc.)

Si vous voulez apprendre à manger selon vos objectifs tout en vous rapprochant du paléo….

Alors regardez la vidéo qui suit dans laquelle on va apprendre à se préparer des menus brûleurs de graisses personnalisés.

On se dit à très vite.

Romain

Fermer le menu