Cheat DAY & Cheat MEAL : deux concepts à DÉGAGER…

CHOC : voici pourquoi les  repas de triche (cheat meals et cheat days) sont un véritable FIASCO et pourquoi ils vont vous rendre GRAS et pas en forme.

Ensuite, je vous montrerais une technique qui marche bien pour en finir avec ces salo****** de concepts venu des Etats-unis.

Je vous garantis que cette technique va vous aider à progresser dans vos bonne habitudes alimentaires.

Elle va même vous permettre d’annihiler les problèmes liés aux fringales, pétages de ventre, et boulimies sur le long terme qui rendent COUPABLE et FLINGUENT votre estime de vous-même.

Vous voulez perdre du gras durablement et être en bonne santé longtemps ?

Lisez la suite…

cheat-day-et-cheat-meal

D’où viennent ces concepts merdiques ?

Des Etats-unis, et du milieu du bodybuilding etc.

Bref, inventés par des “shootés” aux anabolisants, qui ont une glande thyroïde ultra-stimulée, et qui du coup brûlent des calories au-delà du possible.

Le cheat day n’a donc pas le même impact sur eux que sur nous !

Les arguments avancés par les “Cheaters”, pour venter les mérites de ces pratiques sont le plus souvent que :

  1. Cheater augmente le métabolisme de base pendant 24h : VRAI, mais pour cela, il faut avoir subi une privation calorique et glucidique relativement longue (afin que le métabolisme ait eu une raison de ralentir), dans une diète classique, aucun intérêt.
  2. Cheater augmente les niveaux de leptine (hormone responsable de la sensation de faim) : VRAI, mais pour relancer les niveaux de leptine, inutile de s’avaler 2000 calories de “saleté”, un simple rebond glucidique avec un peu plus de calories (saines) suffisent.

Le commun des mortels s’est approprié le concept, en se disant :

“chouette, on peut faire des cheats dans son alimentation, génial”.

Le problème, c’est que ces repas/journées de relâchement sont souvent associées à un gros apport de sucre et de glucides (aliments plaisirs, gâteaux, etc,).

Du coup, c’est de la masse grasse stockée très facilement par l’organisme à cause de l’insuline et de l’élévation massive de la glycémie.

Donc, je vous conseille de LIMITER au maximum les repas de triche, et surtout les “cheat days” si vous voulez que vos efforts payent sur le moyen/court terme…

Et là, vous me dites : ça y est, plus de vie sociale…

Si, mais essayez plutôt de faire des micro-écarts contrôlés

Tous les jours !

C’est quoi un écart de diète contrôlé ?

Un écart contrôlé, c’est un écart qui entre dans votre total calorique quotidien, ce n’est pas un “+”, mais, simplement un écart qui fait partie de votre besoin calorique.

Ainsi, il est mangé sans frustration, sans trop de prise de gras, et sans impact sur la forme.

C’est quoi un micro-écart-contrôlé-quotidien ?

La même chose, en pas pareil !

En fait, un micro-écart-contrôlé-quotidien (MECQ), c’est simplement un moment de plaisir que l’on s’octroie dans son alimentation, plusieurs fois par jour, tous les jours.

Voici par exemple les miens depuis que je suis passé sur cette approche :

  • Matin : quand je ne jeûne pas, deux carrés de chocolat noir : 120 calories
  • Avant le sport : un cookie paléo (sans gluten et sans sucres, du miel) => 120 calories
  • Soir : un verre de bon vin => 80 calories

Ces plaisirs représentent 10% de mon total calorique journalier environ, et sont facilement gérables.

En faisant cela, on conserve un MAXIMUM de plaisir dans son alimentation, au quotidien.

Avec cette technique, on à pas besoin de s’enfiler 3h de cardio pour compenser un écart trop gros et frustrant.

En faisant des micro-écarts contrôlés, on a de la motivation chaque jour, et on n’attend pas avec impatience le prochain repas de triche.

En plus, on peut gérer le moment où on fait son micro-écart, et le placer à un moment plus judicieux qu’à 22h avant le coucher, comme avant une séance de sport par exemple.

Et pour finir, on à plus de facilité à dire NON quand un gugus viendra nous proposer une viennoiserie pleine d’acides gras trans car on aura déjà fait des petits pics de plaisir plusieurs fois dans la journée.

Cette technique m’a aidé à PULVÉRISER le schéma du débutant :

Le schéma du débutant :

Diète hyper stricte => baisse de la volonté au fil des jours => Rupture de volonté => ras de marée de calories et de glucides => Frustration => Diète hyper stricte….

C’est un schéma suivi par une grosse partie de ceux qui veulent changer leur apparence physique, car ils misent tout sur leur volonté.

Le truc, c’est que la volonté est toujours à 200% lorsqu’on vient de faire un gros écart (ex : pizzas etc.).

Par contre, au bout de quelques jours, la volonté s’épuise, et on craque sur le frigo…

Cela a longtemps été mon cas, et je comprenais pas pourquoi je stagnais !

Avec la technique des MECQ, je ne craque plus que très rarement, et je modère facilement l’ampleur du craquage.

Vous laisserez-vous tenter ?

A l’attaque du gras…

Dans cette vidéo, je vais vous montrer la technique en 3 points pour perdre vos kilos difficiles et bien gérer les écarts de diète en 60 jours.

Plus de frustration, et un maximum de résultats !

Cliquez ici pour voir la vidéo

A+

Romain

Fermer le menu