Vaincre les FRINGALES en 2 étapes SIMPLES (fringales sucrées, boulimie etc.)

Hello, dans cette nouvelle vidéo, on va voir ensemble comme se débarrasser progressivement des envies de sucre, que l’on appelle plus communément « fringales sucrées», ou encore « boulimie ».

Ces pathologies sont tes pires ennemis si tu souhaites perdre du gras et retrouver une santé au top, car une seule fringale sucrée (ou fringales tout court d’ailleurs) dans la semaine va ruiner les résultats de la dite-semaine.

Tout le sport, tous les efforts de diète, toute l’énergie que tu as mise au service de…toi, s’envolent lorsqu’une fringale apparait.

Pourquoi ? Tout simplement car il n’est pas rare d’avaler 1000+ calories lors d’une fringale, ce qui MASSACRE tous les efforts.

Résultat : ATOMISATION de l’estime de soi, perte de confiance, et résultats anéantis.

S’il y a bien une « maladie » que je prends très au sérieux, c’est celle-là…

Je précise en grasitalique-souligné que je ne suis pas médecin ni même psychologue, et que donc, je ne suis pas habilité à traiter des maladies, car c’est bien de maladie dont on parle lorsqu’on parle de fringales boulimiques récurrentes, rencontrées par de nombreuses personnes.

Je vais donc dans cette vidéo t’expliquer comment j’ai personnellement vaincu la bête, sans aide médicale ou psychologique (j’aurais peut-être dû, mais je ne voyais pas cela comme une maladie).

Bref, comme en FINIR avec ce problème majeur ?

fringales sucrées

Comprendre le problème, c’est déjà 50% du travail !

Les fringales, qu’elles soient sucrées ou autres, sont des troubles du comportement alimentaire.

Le rapport avec la nourriture est brisé, et ne correspond plus à rien puisqu’on mange pour manger lors de fringales.

Ces troubles peuvent venir de plein de choses, et c’est ça le problème, car il devient alors difficile de localiser la cause.

Elles peuvent venir par exemple :

  • D’un manque de confiance en soi
  • D’une période d’angoisse qui peut être à vie si on est un anxieux de base
  • D’une addiction au sucre (et oui, c’est comme une drogue)
  • De la solitude (état émotionnel compensé par la nourriture)
  • De l’effet de groupe, ou l’on profite d’une occasion sociale pour se « péter le bide » parce que ça fait bien de faire comme les autres, et ça donne une excuse pour libérer la bête.

Comme je n’envisageais pas une seule seconde ce problème comme une vraie maladie, je me suis tourné vers une méthode « préhistorique » pour le résoudre.

Bref, j’ai combattu les symptômes et pas la cause du problème pendant des années.

Il m’a fallu du temps et des recherches pour comprendre comment les fringales fonctionnent.

Pour ma part, l’envie de manger comme un ogre tout ce qui passe survient quand :

  • Je me sens épuisé mentalement, quand j’entreprends trop de choses et que je suis dépassé
  • Je suis fatigué, plus fragile, et où je contrôle moins mes émotions
  • Je commence à manger quelque chose de sucré (je me resservais parfois 4 fois de dessert)

Voici donc comment, en 2 étapes, j’ai ERADIQUÉ le problème pour 95% des cas.

Etape 1 : DORMIR, DORMIR, DORMIR

La biologie du corps humain ne peut pas s’exprimer correctement lorsque le sommeil est en état de déficit, et c’est le cas pour une partie importante de la population.

6h par nuit = Bullshit !

Ce n’est pas assez, pas du tout, surtout lorsqu’on est sportif et que la demande nerveuse est plus importante (valable aussi pour les emplois à responsabilité).

Quand j’ai commencé à considérer le sommeil comme une PRIOTITÉ ABSOLUE, et que mes nuits sont passés de 6h à 8H30, j’ai tout de suite vu la différence :

  • Les idées claires
  • Confiance en moi plus élevée
  • Meilleur contrôle des émotions

Pas besoin de te faire un cours sur le sommeil : dors au moins 8h, point !

J’ai réglé 70% des fringales avec cette étape toute simple qui relève du bon sens…

Etape 2 : Devenir résistant au sucre

Le corps humain est incapable de s’arrêter de manger lorsqu’il reçoit quelque chose de sucré !

Le sucre est un déclencheur de fringales, c’est comme appuyer sur un bouton, et hop, 1000 calories dans le cornet.

Pourquoi ? Car nous ne sommes pas faits pour le sucre, l’être humain n’a pas accès au sucre tel que nous le connaissons dans la nature et dans les quantités que nous les mangeons (chocolat, gâteaux, etc.).

Du coup, il est perdu lorsqu’il en reçoit et ne donne pas de signal d’arrêt comme ce serait le cas pour les aliments lipidiques par exemple qui eux, sont biologiquement contrôlables.

Que faire ?

  1. Tout ce qui est sucré dans les placards = Poubelle, immédiatement, et tant pis pour celui qui diras que tu jettes de la nourriture, ce n’en est pas !
  2. S’entrainer à résister au sucre…

Explications sur le deuxième point :

Nous sommes devenus des êtres fragiles mentalement, et nous tombons trop facilement dans les excès car on ne nous apprend pas à l’école comment maîtriser nos pulsions, nos émotions (par contre, le marketing industriel sait comment s’y prendre pour provoquer l’envie).

Pour cette deuxième étape, voici l’exercice que j’ai mis en place pour me renforcer face à la facilité de manger du sucre :

  • Prendre un cookie (ou son gâteau préféré) bien sucré avec soi tout au long de la journée, et s’entrainer à le manger le plus tard possible.

Au début, je le mangeais dans la matinée, jusqu’à ce qu’il soit encore là à la fin de la semaine, tout ramollo et immangeable !

Cela m’a permis d’apprendre à dire NON lorsqu’on me propose des pâtisseries, ou que l’apéro contient des petits gâteaux que je dévorais auparavant.

Résultats après 2 ans de travail sur moi-même ?

C’est simple, au lieu de sombrer dans les fringales 2x par semaine, cela arrive maintenant 4x par an, donc 26 fois moins !

C’est un résultat qui est devenu satisfaisant pour moi, les fringales ne me barrent plus la route, et mon passage à l’alimentation paléolithique y est pour beaucoup !

A faire tout de suite…

Je t’ai préparé gratuitement une recette de « repas de triche » sain et gourmand, qui ne vas pas détruire tes résultats et qui se prépare en 10 minutes !

Il s’agit d’une pizza préhistorique saine, à télécharger en cliquant sur le lien ci-dessous :

Pizza préhistorique !
Pizza préhistorique !

Clique ICI pour télécharger la recette de pizza

Bon repas, et tous mes vœux de succès.

Laisse-moi un commentaire au passage ?

Cet article a 24 commentaires

  1. Cet article tombe à point nommé car un best seller american actuelva plus loin , en dénonçant l’abus de sucres et notamment la plupart des céréales sous toutes formes. 2 suppléments aident largement à calmer les fringales de sucre, la L Glutamine et le picolinate de Chrome associés. De plus il est prouvé que le candidat albican, cette bactérie intestinale qui prend le dessus sur les autres secrètes plus de 90 neuro toxines dans le cerveau , dont la principale est la fringale de sucre. Si vous avez pris des antibiotiques plus de 15 jours durant, vous pourriez être une victime du candidat. Autre supplement miracle aux vertus innombrables , l’huile de noix de coco ( non raffinée bien sur) Elle vous aidera à diminuer ces fringales et lutter notamment contre un éventuel candida.

    1. Salut Christophe,
      Aurais-tu le lien du livre en question ?
      Romain

  2. Bonjour. Et en ce qui concerne les “boulimies ” de non sucré ??

    1. Salut Jérôme,
      Elles fonctionne sur le même principe, un dérèglement du rapport à la nourriture, et un manque de fun dans l’alimentation le reste du temps !
      Quand se produisent-elle ? Sur des produits en particulier ?
      Romain

  3. Salut Romain,

    Excellent article encore une fois, c’est vrai que lorsque je suis passé à l’alimentation paléo wow les fringales que j’avais, j’avais beau mangé de grande quantité pendant mes repas ça ne changeait rien j’avais toujours cette envie de manger.

    Puis petit à petit en m’empêchant de manger du sucre en réduisant progressivement en comblant avec du fructose ( fruits ) j’ai réussi à baisser facilement cette envie de sucres, il m’arrive de temps à autre d’en avoir mais ça reste léger.

    Cordialement.

    1. Salut Fenny !

      Tu remplaces par du fructose ? Tu manges quelle quantité de fruit par jour ? Tu arrives à rester sec ?

      Acrobatiquement ^^

      Math

  4. Salut Romain ,

    Que penses tu d’ un ou deux carrés de chocolat noir
    70% en guise de dessert avec le café.
    Merci d’ avance .Très bon site , continues.

    1. Salut Pierre,
      Franchement, si ce n’est que ça, on appelle pas ça une fringale, mais un plaisir quotidien, et ça, il faut en garder à tout prix !
      Moi, c’est 20gr de chocolat le soir avec un thé, et hop 🙂
      Romain

  5. Salut Romain,

    Je me demandais : tu ne manges jamais un peu de glucides ou de sucre en post-entraînement ? A ce moment précis le pic d’insuline ne va pas t’être défavorable… au contraire il va favoriser la régénération musculaire.

    Chris

    1. Salut CHris,
      Non pas du tout, car les études montrent que le sucre post entrainement est au contraire plus facilement stocké qu’utilisé pour la régénération des muscles ??

  6. Hello Romain.
    Bien l’article! Je me disais justement que les petits craquages me freinaient…

    Ici aussi les “boulimies” se font principalement quand je lutte contre le sommeil… Beaucoup de travail, je culpabilise de dormir… De prendre du repos…
    Du coup manger comme si ça me donnerais de la force mais c’est illusoire…
    Je mange à en vomir :/ tellement c’est intense… Et pas que le sucre (je ne le supporte pas trop… Étonnement ça m’ecoeur vite!)
    Enfin J’essai de limiter la casse mais c’est hard.
    En plus ça me donne de mauvaises sensations dans mes séances de sport… Bref rien de positif!

    Les crises sont également moins nombreuses qu’il y a quelques années, car quand j’en fait une, je la laisse se faire, et ensuite je m’observer et me parle genre : ” tu vois bien que ça te rends malade! Ou est le plaisir?… ” enfin je me dis des mots qui me marquent pour dédramatiser et banaliser afin de finir par l’associer avec une sensation d’inconfort ..

    Bonne journée.

  7. Ce n’est pas que la quantité du sommeil qui compte, quand je fumais et mangeais n’importe quoi je dormais 8h par nuit mais j’avais tous les mauvais symptômes anxiété irritabilité non assimilation des cours etc… maintenant après un entraînement de MMA et en mangeant assez sainement même en dormant que 5h le lendemain j’suis en pleine forme dès le réveil donc faut favoriser la qualité du sommeil pas la quantité c’est comme dans beaucoup d’autres choses

  8. moi quand j’ai envie de sucre .j’ai une méthode ,je prend une cuillere a cafe d’huile olive ou de coco après une cuillère on en a pas envie d’en reprendre une deuxième et après ça me calme c’est sûrement pas la meilleure mais si on compare le niveau d’absorption de calorie je m’en tire pas trop mal

  9. Merci pour les conseils anti fringales…. depuis la pratique paléo depuis septembre , ces 3 dernières semaines sont de plus en plus difficiles et les fringales sucrées s’installent malheureusement … ces conseils vont sans doute m’aider à passer cette étape….Cordialement. Patrick

  10. Bonjour,
    dis moi pourquoi tu ne mets jamais de t-shirt?
    et j’ ai regardé tes vidéos , j’ ai remarqué que tu étais rapidement dans le rouge, et que tu manquais rapidement d’ énergie ou de cardio.
    ainsi je me pose des questions sur ton régime……et sur ta méthode de travail.

    1. Bonjour
      Non je n’en mets pas !
      Rapidement dans le rouge ? Quels sont tes temps sur les WOD officiels ?
      Romain

  11. félicitations pour ces idées claires et enrichissantes.bon courage.

  12. Bonjour,
    Oui,les fringales de sucre deveint pour moi une chause prémordiale,aprés surtout le déjeuné mais tout a cause •de la fatigué, plus fragile, et où je contrôle moins mes émotions
    et le manque de sommeille.
    j’ai gâché toute mes effort de perdre le poid, mes abdo devenu un moue.
    j’aimerai une aide.

  13. Salut Romain,

    C’est le jeûne intermittent qui m’a débarrassé des envies de sucre et fast food et compagnie.

    Un seul repas principal, le soir. Je n’ai jamais été aussi sec, musclé et en forme, de toute ma vie.

    Tes conseils sont bons !

    1. Salut Jérémy,
      Ce qui m’a vraiment surpis dans le jeun c’est que l’on a pas faim, car l’organisme ne déclanche pas le cycle de faim lorsque l’on jeûne, et je note même avoir moins d’appetit lorsque je le fait.
      a bientôt sur Simple TO Fit !
      Romain

  14. Salut Romain !

    Ton blog donne la pêche ! J’ai pour objectif de perdre mon gras et d’avoir les même ados que toi. Mon rêve est de devenir sec et musclé. Je me lance le défi d’atteindre le 8% de masse grasse (-8kg graisse) en 12 semaines (je suis actuellement à 18%, et j’étais à 24% en juillet). Ton article m’a beaucoup apporté. Merci pour ça 🙂

    Est-ce que tu penses que je peux m’entrainer 2 fois par jour pour atteindre mon objectif plus vite ?

    Rassure-toi, je DORS bien ! ^^ 8h minimum par nuit !

  15. salut,
    Je revient sur la réponse de ton commentaire a chris sur les glucides post entrainement,!
    est-tu sur de ceux que tu avance, Car sur le site de JB( fastin.fr)
    On est pas du tout sur la méme longeur d’onde, lui préconise absolument les glucides post-entrainement( sur tout pour la muscu)
    aprés moi je suis en période de séche, donc j’aimerai bien savoir qui ne raconte pas de bétise 😉

    PS: j aime bien ton site je v venir faire un tours + souvent
    a+

    1. Salut Lionnel,
      Justement, j’écris un article aujourd’hui à ce sujet 🙂
      Pour ma part, je conviens que consommer des glucides juste avant l’entrainement et pendant permet de “profiter” des glucides en tant qu’énergie avant qu’ils ne soit stockés, si tu prends des glucides pendant, privilégie des glucides a assimilation rapide afin de les avoir disponibles tout de suite.
      Pour ce qui est de glucides post-workout, tout dépend, pour moi, c’est inutile, car ok, le pic d’insuline permet d’accélérer l’absorption des protéines, mais dans le cas d’une perte de graisses, manger d’avantage de glucides est presque un non-sens. Que choisir ? Plus de glucides ? Ou une absorbtion post workout un peu meilleure ?
      D’ailleurs, étant donné que je m’entraine avant le dîner (qui comporte quelques glucides), je ne vois pas l’intérêt !
      Je peux le concevoir pour une prise de masse maigre (et encore), mais dans le cas d’une sèche (ou on cherche à diminuer les glucides), fractionner ses prises de protéines est déjà suffisant, pas la peine de suroptimiser 🙂

      Pour clore ce message, je dirai que PERSONNE ne détient la vérité, il s’agit de toi et de tes résultats ?
      Romain

  16. Merci Romain !
    (j’ai envie de pleurer en t’écoutant)
    ta vidéo touche juste là ou ça fait mal chez moi: période de stress, 6 heures de sommeil en moyenne, fatigue et fragilité émotionnelle, craquages fréquents. Je m’étais fixée depuis longtemps de dormir 8 heures, de 22h30 à 7h00 environ, et progressivement ça s’est détérioré. Grâce à toi je vais reprendre cette habitude maintenant que je sais que c’est hyper important. Je comprend pourquoi je me sens si déprimée, irritable et crevée le matin, cela doit y contribuer largement. J’ai réussi à me remettre au paléo et je résiste mieux au sucre depuis un mois, mais de peur de recraquer, je pratiquerai l’épreuve du cookie à l’occasion (lol !).
    J’arriverai à me sentir bien durablement un jour.
    Merci pour tous tes conseils !!

Laisser un commentaire

Fermer le menu