[INVITE] Kévin nous dévoile une technique d’interval training pour maximiser la perte de graisses !

Salut à tous, aujourd’hui, Kévin est venu nous présenter une méthode pour faire du HIIT et adapter une séance à son niveau et à ses capacités, je vous laisse avec lui le temps d’un article, n’hésitez pas à visiter son blog, sa en vaut le détour :). 

Bonjour à tous  ici Kevin du blog scienceosport !

Je vais vous dévoiler la méthode pour brûler vos graisses et posséder un corps tonique en le moins de temps possible.

Si vous êtes comme moi , vous avez sans doute rencontré l’obstacle suivant :  il est difficile de trouver du temps et surtout de la motivation pour faire des séances d’une heure sur un tapis ou vélo de course.

C’est également extrêmement frustrant de constater que les résultats ne sont pas toujours aux rendez-vous compare a l’investissement que l’on y consacre.

Il y a quelques années encore, j’ai rencontré des gens qui venaient me voir et me demander pourquoi les personnes que j’entrainaient seulement 25 minutes avaient perdu plus de poids qu’eux alors qu’ils couraient  1h à 1H30 3 fois par semaine.

Sachez que les entraînements les plus court sont parfois les meilleurs. Il faut toujours privilégier l’efficacité a la quantité.

Et c’est ici que les entraînements en Interval Training ont toute leur importance.

Aujourd’hui, vous avez tous sans exception entendu parlé de ce type d’entrainement, c’est un concept qui commence a rentrer dans l’esprit de gens en France. Cependant, après avoir entraîné 2 ans aux Canada je peux vous dire que nous sommes encore très en retard sur les pays nord américains.

Si vous ne savez pas du tout ce qu’est un entrainement  en HIIT ainsi que tout ces bénéfices, commencer par ici.

Imaginez vous ce que vous pourrez faire en vous entraînant seulement 25 minutes au lieu d’une heure.  Un gain de temps qui vous permettra de vous concentrer sur  autre chose de plus important. (Famille, loisirs…)

Créer sa séance d’interval training

Je vais vous donner maintenant quelques astuces pour planifier vous même en quelques minutes vos propres séances de HIT.

  1. Choisissez votre support ( Vélo, tapis de course, natation, rameur, poids…)
  2. Définissez le temps total dont vous souhaitez travailler ( entre 15 et 30 min, selon votre niveau)
  3. Choisissez les durées des phases intenses et modérées : Elles dépendent entièrement de votre niveau. Pour les débutants je conseillerais de commencer par faire du 15 secs intenses et 30 modérées. Pour les plus expérimentés des séances en 30/30 feront parfaitement l’affaire.
  4. Déterminer les cycles de travail: Ex: 5 cycles de 30/30 ce qui équivaut a 5 minutes de travail.
  5. Planifier la fréquence de vos entraînements dans la semaine ( 1 fois à 5 fois max)

Exemple: je vais aujourd’hui m’entrainer en vélo pendant 30 minutes en mettant en place des intervalles en 30/30 pendant 8 Cycles. Je pratiquerais cette séance 3 fois par semaine.

Retrouvez-moi sur : www.scienceosport.fr !

 Et vous, de quelle manière préférez-vous vous entraîner ?

Cet article a 8 commentaires

  1. Bonjour et tout d’abord félicitations pour ton site web et de tout l’investissement que tu fais preuve pour faire partager tes savoirs et ta passion!
    J’ai une interrogation sur ce qu’était la vie paléo !! En effet tu prônes plutôt des entraînements courts et intenses surtout concernant la course à pied, mais l’homme paléo dans sa vie de chasseur cueilleur était un homme extrêmement endurant!! Il parcourait ainsi des dizaines de km sous forte chaleur et ainsi épuiser le gibier qu’il chassait! Ce dernier épuisé était à la merci du groupe de chasseur! Donc pourquoi pas plus d’endurance dans les entraînements?
    Merci de ta réponse

    1. Salut Benjamin,
      C’est une bonne question, la réponse, c’est une question de fréquences cardiaques d’entraînements, seules les activités très intenses/courtes où alors calmes/long (ton chasseur cueilleur au soleil) sont bonnes pour l’organisme, les activités modérées/longues sont stressantes et provoquent des fringales !
      Romain

  2. C’est aussi et surtout une question d’optimisation.
    Comme pour la musculation en fonte l’objectif est de tricher sur l’organisme en lui faisant croire qu’on a besoin de plus de force.
    Pour cela on fait travailler les muscle à leur limite sur une courte période. Avec des temps de récupération long le développement est rapide.

    Arriver au même résultat en faisant des effort long est beaucoup plus dur.
    Mais ça reste bien fatiguant comme exercice.

  3. Salut Romain et Kevin !

    Comme vous le savez, le travail en intervalles, j’ai adopté depuis plus de 2 ans maintenant, et y’a pas photo : c’est super efficace. Mon seul problème : mon compteur d’intervalles a rendu l’âme, et chronométrer à la montre, c’est beaucoup moins facile… :).

    A bientôt !

    1. Salut Nadège, Moi j’ai perdu mon Gymboss 🙂

  4. Bonjour,

    Je ne comprends pas tout le principe. Dans votre exemple, vous dites faire 30 mn de vélo avec 8 cycles de 30/30. Cela veut-il dire qu’on se repose entre les 8 cycles ou entre les cycles. Merci de décrire un exemple avec les temps de repos inclus.

    1. Salut Stéphane, pour suivre l’exemple de Kévin, tu dois travailler 30 secondes à fond, puis te reposer 30 autres secondes. En effet, celà ne représente que 8 minutes de travail, et je pense que Kévin à compté 30 minutes car il prend en compte l’échauffement et le retour au calme, ce qui est fondamental. Je vais lui poser la question 🙂

  5. bonjour
    un article sur l’intervalle training très intéressant. Pour ma part je pratique des séances d’endurance fondamentale (du long) ainsi que des séquences d’intevalles training. Qu’entends tu par fréquence intense ? Tu la situe à combien de pulsation mn?
    merci jphil

Laisser un commentaire

Fermer le menu