Une alimentation variée nous fait grossir et dépenser plus !

 

courses-cheval-supermarche

Adopter une alimentation variée est-il vraiment productif pour notre santé et pour notre porte-monnaie? On nous dit à la télé depuis l’enfance d’avoir une alimentation variée et équilibrée pour être en bonne santé et ne pas grossir. Je ne suis pas tout à fait convaincu de ces affirmations qu’on nous balance à la figure à longueur de journée sur les spots publicitaires. Je m’explique…

On à tous dans notre entourage des personnes qui pensent que manger de tout et varié est une solution efficace pour rester en bonne santé et ne manquer de rien sur le plan nutritionnel, et pourtant…

Une alimentation variée, ça sert à quoi ?

Selon les grands organismes nationaux dévoués pour notre santé, une alimentation variée permet d’apporter à notre organisme tout ce dont il a besoin pour être en bonne santé.

Quel est le problème ? C’est simple, le mythe du « mangez varié » est surtout un message de propagande visant à nous faire manger de tout… et à nous faire acheter de tout.

Ajoutez à cela le syndrome du buffet à volonté et le tour est joué, vous achetez de tout !

C’est quoi le syndrome du buffet à volonté ? C’est un phénomène qui nous pousse à manger un peu de tout à cause de l’abondance de choix qui s’impose à nous !

Lorsque je suis devant un buffet à volonté, je ne veux pas rater un plat qui me semble bon, alors je prends un peu de tout pour être sûr de ne rien manquer, pas vous ?

Résultat ? Je mange des quantités plus importantes.

Vous voyez l’équation pour vous pousser à consommer plus ?

La voici : Pub qui pousse à manger varié + supermarchés offrant beaucoup de choix = consommation plus élevée.

Bref, manger varié = manger d’avantage !

Doit-on manger « de tout » pour être en bonne santé ?

Manger de tout = manger de rien.

Ça veut dire quoi manger de tout ? Des légumes ? Des hamburgers ? Du goudron? 🙂

Je ne connais que très peu de postulats aussi imprécis que celui-là.

Notre mission n’est pas d’avoir une alimentation variée dans le seul but d’avoir une alimentation variée.

Non, la seule chose que l’on doit garder à l’esprit, c’est que notre alimentation doit fournir à notre organisme tout ce dont il a besoin pour fonctionner :

Croyez-vous que nos ancêtres avaient à leur disposition un choix affolant de produits au paléolithique ?

Non, évidement la nature n’offre pas toutes les « variétés » d’aliments qu’offre le supermarché.

On peut tout à fait fonctionner avec un menu unique 365 jours par ans !

Bien entendu, personne n’oblige personne à manger la même chose jusqu’à la fin de ses jours, cependant, manger moins « varié » à son lot d’avantages…

Comment manger moins varié me ferait économiser de l’argent ? Quels sont les avantages ?

C’est assez simple, plus votre diète est simple, plus vous savez ce que vous avez à acheter quand vous faites vos courses. Ainsi, vous n’êtes pas tenté par le reste et n’achetez pas de superficiel, (qu’il faudra manger pour ne pas jeter).

En plus de ça, vous pouvez plus facilement rechercher les endroits où vos produits favoris sont les moins chers et économiser de l’argent directement. Moins il y en à, plus ça vas vite et moins on fait de vas et viens entre les magasins.

Pour finir, vous assimilerez rapidement les modes de cuissons de vos « best produits » et cuisinez plus rapidement, voir même en gros.

Le temps, c’est de l’argent 🙂

Vous voulez un défi ? En voici un :

Faire une liste de 10 produits paléo et ne manger qu’eux durant une semaine.

Vous croyez manquer de quelque chose ?

Voici une liste paléo minimaliste parfaite :

  1. Blanc de poulet
  2. Steak de bœuf
  3. Huile d’olive
  4. Pomme
  5. Banane
  6. Noix
  7. Brocoli
  8. Carotte
  9. Saumon frais
  10. Œuf

Je ne compte pas l’eau minérale, ça va de soi !

Bref, vous l’aurez compris, avoir une alimentation variée à tout prix n’apporte pas un plus en matière de santé.

D’ailleurs, des peuples du monde entier fonctionnent parfaitement avec peu d’aliments au programme, comme les Inuit par exemple, qui mangent beaucoup de poissons gras et de viandes.

Une alimentation variée est une invention du monde moderne, pour consommer plus, ne vous laissez plus avoir ;).

Dites-moi dans un commentaire si vous mangez très varié ou si vous préférez la stratégie minimaliste !

Cet article a 24 commentaires

  1. mes repas ne sont pas si variés que ça mais apportent tous les éléments essentiels sur la journée :
    matin : épinards champignons oeufs beurre
    midi : poulet ou roti de porc oignon chou vert courgette graisse de coco curry
    soir : salade verte chou frisé radis ail huile d’olive saumon
    en cas parfois : noix framboises

    Je pense qu’on peut varier au niveau des viandes, du choix des légumes, des types de graisses, mais sinon la construction d’un menu ne change pas : graisse protéines animales légumes et noix

    Au fait, les épices sont-elles paléo ?

    1. Salut Mag !
      On a le meme midi 🙂
      Oui les épices c’est à volonté !
      A bientot

  2. Salut Romain.

    C’est vrai que l’allocution “manger varier” ou “manger de tout” devrait être plus précise.
    A la base, je pense que ça veut dire qu’il faut piocher dans chaque groupe alimentaire, mais chacun peut le comprendre un peu comme il veut, notamment dans le mauvais sens. On peut très bien manger varié et ne manger que des plats préparés industriels !

    Si le choix des aliments est bon, on peut très bien manger tous les jours la même chose et continuer à perdre du gras. Ce n’est pas du tout contradictoire. Moi, j’aime bien varier un minimum, mais il n’y a pas que le choix des aliments. Il y a aussi les modes de préparation, de cuisson, les associations, l’ajout de condiments ou d’épices…
    Vive la cuisine inventive 🙂

    A bientôt.

    1. Salut Nadège,
      Oui tu as raison, manger de tout peut meme faire penser aux viennoiseries et sucreries ! Ce sont les apports nutritionnels qu’il faut regarder !
      Romain

  3. Je pense que l’allocution “manger varié” est aussi lié à la consommation de certaines familles entières qui se gavent de frites tous les jours… Mais ces personnes ne constituent malgré tout qu’une minorité donc il faut trouver un autre moyen d’entrer en relation avec eux.
    Personnellement, j’adore les carottes. Au début de mon régime paléo, j’en ai consommé beaucoup, tous les jours. Mais une fois cuites avec de l’oignon et du curry, une fois râpées avec de l’orange, une fois en purée au lait de coco, une autre fois, brutes, juste à croquer, une autre fois en cocotte avec des choux de Bruxelles et de l’ail… Bref il y a vraiment mille façons d’associer et d’accommoder des aliments! (il fallait bien rentabiliser une promo qui m’a faite acheter 10kgs de carottes – alors que nous sommes 2 à la maison…!)

    1. J’adore les carottes..Merçi pour l’idée..

  4. Hello,

    Je ne suis pas loin des 10 aliments que tu énumères, (il n’y a que le saumon que je ne mange pas) mais depuis 2 mois que je pratique le paléo, je commence a saturer du brocoli / haricot vert / choux fleur (sans compter que ma femme râle a cause de l’odeur avec ce dernier).
    J’aimerais changer mais je suis difficile, je n’aime ni la courgette, ni l’aubergine, ni le poivron. Du coup, ce midi, c’est cheat day aux petit pois.

    1. Il n’y à pas de problèmes à manger de temps en temps des légumineuses 🙂 Tu as essayé le navet et Céleri ?

  5. Bonjour,
    Je pense que la solution est d’éviter les hypermarchés.
    Si on va au magasin bio, certes c’est cher mais du coup, étant donné que ces magasins offrent beaucoup moins de choix, on achète que ce dont on a besoin rien de plus et au final on ne dépense pas plus et on évite les tentations.

    1. C’est une bonne analyse, c’est vrai que quand je vais au bio, je file à l’essentiel, effrayé par les prix de certains aliments 🙂

  6. Bonjour,
    Je suis loin des 10pdts seulement sur la liste….
    Pour ma part j’adore cuisiner donc je varie pas mal, tomates, courgettes, aubergines, carottes, poireaux, haricots, choux fleur, betteraves, patates douces, et côté viandes steak de bœuf, blanc de poulet, filet de dinde, pilon de poulet, … Et en fruits, bananes, framboises, oranges…. Oeufs! Et j’en passe!!

    Autant vous dire que je me régale! Surtout avec toutes les recettes qui nous sont proposés!

  7. Exactement ! J’aime bien me faire des listes avec les meilleurs aliments que je connais et que j’ai envie de consommer.
    On retombe pas mal sur les même : et alors ?
    Il y a tellement de moyens différents de les cuisiner qu’on ne s’en lasse jamais ! Même, comme tu le dis, quand on tourne avec seulement 10 aliments.

  8. Et dans certains pays…ils n’ont pas le luxe de s’octroyer autant de variété d’aliment qui au final sont pour certains plus onéreux (je pense au principe de manger autre chose que ce que la saison propose) et je rejoins Roman un légume se cuisine de plusieurs façon ! La version minimaliste du régime paléo me plait bien, coté protéine je retombe sur les mêmes articles.
    J’en profite pour remercier le web master. J’ai découvert par pur hasard le mode de vie paléo, grace à une video sur youtube. Je n’ai pas adopté le régime mais pour tout le contexte qui est autour. Le web master appel cela le “paleo life style”…c’est exactement ça. Depuis le 1er juin je constate des progrès et sincèrement le pus difficile à respecter dans tout ça c’est les heures de sommeil. Merci pour tout

    1. Salut Philippe, et bienvenue sur le Blog !
      Oui le paléo, c’est un vrai mode de vie, une globalité qui fonctionne bien !
      Si tu n’arrive pas à dormir assez la nuit, peut-être pourrais-tu opter pour des siestes en milieu de journée, c’est un bon moyen de récupérer du sommeil et du repos.
      Romain

  9. faut que t’arrete gamin ! tu racontes vraiment n’importe quoi. Comme disait san-antonio, tu yoyotes du beffroi.

    1. Bonjour,
      Je pensais que mon blog vous repoussait au plus haut point, pourtant vous revenez me lire, vous êtes toujours le bienvenu pour autant!
      Je ne connais pas san-antonio !
      Ceci dit j’aimerais savoir en quoi je raconte n’importe quoi ?
      Amicalement,
      Romain

  10. de la part d’un inculte comme toi, il n’est pas étonnant que que tu ne connaisses pas san-antonio ! Toujours aussi con, la tête à claques !

    1. la critique est facile ! et les insultes gratuites. Si ce n’est pour faire du trollisme je ne vois pas l’utilité de vos commentaires. Triste personnage aigri

  11. Salut Romain !
    Effectivement , je n’avais pas reçu ton article .
    j’ai une alimentation varié dans la mesure ou je ne m’interdis rien . J’ai simplement réduit les quantités de laitages et féculents et augmenté un peu mon apport en protéines ( je ne suis pas encore prêt à passer paléo ).
    Les grandes surfaces sont un piège pour le consommateur , mais avec une liste et de la rigueur , on évite la surconsommation .
    Ne pas connaitre San-antonio n’est pas être inculte , c’est une question de génération . J’ai lu cet auteur dans ma jeunesse et part un enrichissement ponctuel , cela ne m’as rien apporté .
    Mr Aramis un peu de politesse ne peut que vous grandir !!!

    1. Salut Patrick, content d’avoir des nouvelles 🙂
      On peut aussi profiter des “Drive” qu’on trouve maintenant un peu partout, on fait sa liste sur le Web, on va chercher ses courses sans passer dans le magasin, on gagne du temps et on est pas tenté 🙂
      Merci Patrick 🙂

  12. bonjour
    pour ma part je prépare toujours une liste de menus (2semaines) qui me permet de :manger varier (mais pas n’importe quoi),pour toute la famille ( 2 enfants et 2 adultes) et n’acheter que ce qu’il faut (direct par le net)
    et effectivement on revient rapidement sur les mêmes aliments.
    macb.
    ps:quand on pose un question on n’est pas un idiot, celui qui pense tout savoir et qui insulte les autres lui en est un.

    1. Salut Lebrun,
      Je ne me rappelle pas t’avoir déjà vu commenter sur le blog, alors bienvenue 🙂

  13. Bonjour !

    Merci Romain pour cet article; je suis d’accord que la profusion effrayante de produits qu’on nous propose, nous incite à consommer plus, et cela a des effets dramatiques quand on mange surtout des produits industriels. En plus avec la pub, on est (as)servis, on nous fait peur en agitant le spectre des carences…
    Quand on pense au régime alimentaire de nos grands-parents en tant de guerre, ou de nos ancêtres au paléo, on a de quoi se rassurer sur le notre: on n’a jamais été aussi bien nourris, donc pas la peine d’exagérer. Rien qu’à voir la photo de ton article, j’ai envie de partir en courant!

    Moi j’aime tous les fruits et légumes, quasiment toutes les viandes et poissons. Je dirais que manger de tout (protides/lipides/glucides/eau) est un “must” mais en quantités raisonnables et pas obligatoire pour être en bonne santé. Si on ne mange pas un élément un jour, notre corps ne nous en voudra pas, au contraire (comment font les végétariens ?). Il compensera avec d’autres aliments, il attendra sagement la prochaine fois qu’on en mangera, ou il puisera dans ses réserves, pour notre plus grand bien. Et on ne sera pas en mauvaise santé pour autant, ni carencé. Fuyons la quantité au profit de la qualité frugale.

    Bon appétit et à bientôt !

    Annick

  14. Mode de vie paléo depuis le 1er juin c’est 7 kg en moins sur la balance today 🙂

Laisser un commentaire

Fermer le menu