Jeûner est bon pour la santé et augmente l’espérance de vie ! Voici comment faire un jeûne aussi facilement que le faisaient nos ancêtres

Jeûner est bon pour la santé et pour l’organisme, ça vient de tomber (ou presque) !

C’est en parcourant le blog de Yves Pattes, expert en mode de vie paléo, que j’ai entendu parler des vertus du jeûne sur la santé.

J’ai donc mis en pratique cette technique depuis plusieurs mois et je vais vous faire découvrir comment faire un jeûne facilement et sans se prendre la tête.

Cet article se base en grande partie sur celui rédigé par Yves Pattes dans la revue Néo-santé (Néo Santé, n°22, avril 2013, p. 42). , que vous pouvez lire ICI.

Le jeûne pour la santé !

Encore une fois, nous allons regarder comment nos ancêtres du paléolithique  pouvaient bien répartir leurs repas sur la journée et sur la semaine.

Facile à déterminer : ils ne mangeaient certainement pas à heures fixes et se nourrissaient quand ils avaient quelque chose à manger.

Comment ferions-nous autrement si nous vivions au rythme de la nature, sans technologie ?

Bref, leur alimentation alternait entre période d’abondance de nourriture et périodes de jeûne, plus où moins prolongées.

Ce que la science nous révèle aujourd’hui, c’est que subir de temps en temps des restrictions caloriques (sans être mal nourri pour autant), est une manière prouvée de ralentir le processus de vieillissement.

La raison ?

Je vais essayer de faire simple, nos cellules produisent des radicaux libres au fil du temps qui vont provoquer une dégradation des mitochondries (composantes des cellules), qui elles-mêmes, une fois endommagées, vont produire des protéines qui vont aller dégrader complètement les cellules sur lesquelles elles sont situées.

Cette dégradation des cellules est appelée plus communément “vieillissement“.

Notre organisme est pourtant capable d’éliminer ces mitochondries mortes et de les remplacer par des “neuves”, et ainsi lutter contre la vieillesse, c’est un processus appelé “autophagie”.

Malheureusement, avec l’âge, le corps est de moins en moins capable de réaliser correctement l’autophagie et nous vieillissons.

La science prouve aujourd’hui que ce processus d‘autophagie peut être déclenché en pratiquant des périodes de privation calorique, autrement dit de jeûne.

La raison est simple, nos cellules, privées d’apports en énergie, vont aller chercher du “carburant” dans les mitochondries endommagées et vont les remplacer par des mitochondries toutes neuves.

Du coup, plus nos cellules sont en bonne santé longtemps, plus nous le sommes aussi !

jeuner santé

 

Le jeûne et la perte de poids !

Au paléolithique, nos ancêtres ne mangeaint pas de façon régulière !

Ils faisaient des orgies alimentaires lorsque la nourriture était abondante (en stockant du gras), et utilisaient ce gras pour se fournir en énergie lorsque la nourriture se faisait rare (jeûne).

Lorsque nous jeûnons, l’organisme produit des hormones appellées adrénaline et noradrénaline.

Ces hormones ont la particularité de favoriser la fonte des graisses afin de donner de l’énergie à l’organisme privé de nourriture.

Le jeune joue alors un double jeu : fournir de l’énergie à partir des graisses stokées et renouveller les cellules.

L’autre avantage de ces deux hormones, c’est qu’elles coupent la faim.

L’organisme brûle du gras sans effort particulier!

Quand on y réfléchis, nos ancêtres avaient cruellement besoin de ces mécanismes.

Imaginez si ils étaient tombés raides parcequ’ils n’avaient pas mangé depuis trois heures ? Et le mamouth, qui va le chasser pour manger ?

En réalité, lorsque nous sommes sommes en phase de jeûne, notre organisme tourne au gras…et il adore ça !

Cela donne une énergie débordante et une meilleure faculté de concentration.

Très utile pour chasser des gibier et cueillir des baies !

Tous ces processus bologiques ont permis à nos ancêtres de survivres aux temps difficiles et d’assurer la survie de l’espèce.

Comment faire le jeûne facilement, garder la santé et brûler des graisses ?

Premier constat : inutile de jeuner pendant des jours pour profiter des effets du jeune.

Deuxième constat : inutile de vouloir faire des jeûnes longs au départ.

Au début, jeûner est assez déroutant, on peut vite manquer d’énergie et avoir un coup de barre car notre organisne n’est pas encore habitué à cette pratique, il faut y aller par étapes !

Pour ma part, je jeune tout les jours, dès la fin du dîner, jusqu’au lendemain midi.

Cela me donne une phase de jeune quotidien de 16h et une phase d’alimentation de 8h.

C’est ce qu’on appèle le jeune 16/8 (très connu si vous avez fait le tour du web).

Bref, je mange le soir, puis je ne remange que le lendemain midi.

Comment ne pas manquer d’énergie en sautant le petit dejeuner ?

C’est simple, au départ, il faut partir dans l’optique d’essayer de jeuner le plus longtemps possible.

Réveillez-vous, ne mangez pas et tentez de tenir le plus longtemps possible !

Emportez avec vous un fruit et quelques amandes au cas ou la faim serait trop forte ou en cas de coup de barre.

Au fur et à mesure des jours, vous allez être capable de jeûner de plus en plus longtemps, jusqu’à atteindre le midi sans efforts.

Pendant le jeune, buvez tout ce qui ne contient pas de calories (eau, thé, café), aucun souci !

Avec le temps, vous pourrez, de temps en temps, réaliser des jeunes plus longs, sur une journée par exemple.

Si vous souhaitez aller plus loin et découvrir une méthode complète de jeune, avec menus à télécharger, listes d’aliments, programmes d’exercices et conseils pratiques, alors…

Cliquez simplement sur ce lien, juste ici.

C’est vous le plus fort !

Romain

Cet article a 31 commentaires

  1. Bonjour,

    Les bienfaits du jeûne sont prouvés depuis longtemps, mais beaucoup ne l’envisage pas sous le bon angle. j’entends beaucoup de personnes qui veulent jeûner “3 semaines” (véridique) pour perdre du poids. Elles ne veulent pas comprendre que le jeûne n’est pas une cure d’amaigrissement mais un élément d’une bonne hygiène de vie, qui permet de décrasser notre corps.

    Perso, jeûner 20 heures ne me pose pas de problème. Comme tu l’as dit, rien que le fait de passer la nuit nous aide beaucoup. Plus longtemps, déjà, je ne l’envisage pas trop. Dans ce cas, je préfère faire une détox en ne mangeant que des fruits ou légumes pendant 48 heures, par exemple.

    A bientôt.

    1. Evidemment, jeûner 3 semaines n’est peut être pas ce qui se fait de mieux, mais ton commentaire rassure les lecteurs, 20 h, c’est possible !

  2. Bonjour,
    Je suis tout fait pour le jeûne et j’ai beaucoup apprécié ton explication sur le ralentissement du vieillissement, seulement j’ai une question: on dit souvent que si on saute un repas, le corps se “rattrape” et stocke des calories au prochain repas. Au Paléolithique, stocker était plutôt bien (comme les ours qui stockent en prévision de l’hibernation) puisqu’il n’y avait pas la tonne de nourriture que nous avons aujourd’hui. Mais de nos jours, jeûner dérègle t-il notre organisme ou est-ce une idée reçue ?
    Merci !

    1. La théorie du repas sauté est fausse à partir du moment où ton alimentation est à index glycémique bas (question d’insuline), autrement dit, si tu mange paléo, ton corps s’habitue à brûler du gras et à rendre ce que tu mange comme étant disponible en terme d’énergie, il ne stock pas systématiquement.

      Bonne remarque de ta part qui à attiré mon attention, je vais en faire un sujet d’article 😉

      Romain

  3. Bonjour,
    Depuis plus de 6 mois, je mange paléo (conséquence logique d’une alimentation sans gluten et sans lait depuis plus de 7 ans) et je pratique le jeûne intermittent en sautant le petit déjeuner. Ce qui me fait au moins 16h de jeûne selon l’heure de mon repas de midi (que je saute aussi quelquefois !). Et cela, tous les jours.
    Je me sens en super forme et j’ai perdu 8 kg ! Et pour une femme de 60 ans, c’est plutôt rare !!!
    Et je n’imagine pas une seconde reprendre un petit déjeuner. Les quelques fois où j’ai essayé, je me suis sentie ballonnée pour la matinée !
    Je pense que le mieux est d’essayer intelligemment le jeune intermittent, progressivement, et on se rend vite compte des avantages : ça donne vraiment la pêche !
    Et, en plus, je trouve que ça change notre rapport à la nourriture : plus de crainte de s’effondrer ou d’avoir je ne sais quel problème, si on ne mange pas, on n’est pas obligé de manger si on n’en ressent pas le besoin. Et quand on mange, on prend plus de plaisir au repas !
    Bref, que du positif !
    Merci pour ton article.

    1. Bonjour Martine, et félicitation pour ta perte de poids. En effet, le paléo change notre rapport à la nourriture, il suffit juste de quelques jours pour que le corps s’y habitue et hop, c’est parti 🙂

  4. Salut Romain .
    Après lecture de ton article , j’ai surfais sur le net pour approfondir le sujet .
    Bref , beaucoup d’avantages sur la santé . A méditer et à tester .

  5. Salut Romain ?

    Ah ? Tu te mets au jeûne intermittent ?
    Prêt à adopter la Warrior Diet ? 😉

    Très bien la partie sur l’autophagie. Tu as su expliquer simplement un sujet assez complexe.

    Je suis le jeûne intermittent depuis plus de 2 ans (j’alterne entre Warrior Diet et Lean Gains, selon mon objectif). Cela ne m’empêche aucunement de profiter des repas de famille, ou des vacances.

    Je peux arrêter le jeûne intermittent pendant plusieurs semaines, sans que cela ruine mes résultats.
    AUCUN régime ne permet une telle liberté.
    Mais cela implique d’avoir l’esprit assez ouvert pour sortir du carcan petit-déjeûner, repas de midi, (goûter), dîner…

  6. Je me demandais si ce jeûne de 24h 1x/semaine peut se faire vitam eternaem? je mange paléo depuis qq mois (sans le savoir!héhé) j’ai perdu 10Kg (associé à cardio + muscu) et là je sens que ça stagne du coup je me dis qu’un petit boost eat stop eat pourrait aider à perdre les 4kg de gras que je veux déloger et DONC question: je peux faire ce jeune de 24h plusieurs semaines d’affilés?
    merci et bravo pour le site j’ai découvert que je faisais partie de la tribu! 😉

  7. Bonjour ! Je commence aujourd’hui même le jeûne ! Sûrement jusqu’à ce soir. Au début je voulais jeûner 15 jours mais apparemment il suffit de le faire 1 jour mais régulièrement. Ceci dit j’ai une question ! Vous n’avez parlé de l’eau à aucun moment. Même si la réponse me semble évidente je préfère demander pour être sûr : Peut on boire de l’eau pendant le jeûne ? ensuite, peut on boire des infusion ? jus de fruits ?
    Si j’ai bien compris la “logique” qui consiste à ne rien prendre de calorique, je m’auto-répond lol : eau oui, infusion oui, jus de fruits non.

    Je me demande ce que ça va donner vers 12h / 14h ! J’avoue que j’appréhende un peu même si je suis sur que j’en suis capable.
    Merci en tout cas !

  8. oui, il faut boire beaucoup pour ne pas de déshydater : eau, tisane etc…..

  9. Autant faire un jeune complet de deux ou trois semaines est une experience assez extreme (disons qu’on ne commence pas par ca, mais par qqs jours, puis au bout de quelques années et en etant entouré on peut le faire), autant une monodiete comme une cure de raisin se maintient sans probleme pendant 10 jours ou plus. Quand j’en avais vraiment marre du raisin je m’autorisais un potage de légumes clair le soir.

    Mais il faut dire et répéter que le but du jeune ou de la monodiete n’est PAS la perte de gras/poids, mais la détoxification, cad l’elimination par le corps des toxines accumulées, processus qui a lui à la place de la digestion. Or cette detoxification n’est reellement efficace (cad que certains mecanismes ne se mettent en place) qu’apres 3 jours de suite. Donc les dietes de 24h c’est super pour s’habituer et commencer, mais il faut vraiment réussir à passer à un long WE pour en voir les effets (pas toujours agréables au début mais benefiques pour le corps).

    Plutot qu’un jeune complet (solide : oui BIEN SUR il est non seulement autorisé mais tres important de boire, d’ailleurs cela participe à la detox), une monodiete ou une alimentation tres legere (bouillon de legumes, jus de fruits) est bien plus facile à suivre : le sucre des fruits permet de tenir mais la digestion etant quasiment reduite a zero, le processus de detoxification peut s’enclencher.

    Par ailleurs, s’il est vrai qu’il est bon de commencer un jeune par la nuit, prendre un vrai diner n’est vraiment pas une bonne idée, car le temps de digestion raccourcit d’autant la période bénéfique. Comme il vaut de toute facon mieux diner leger, autant prendre, si on ne peut se passer de diner, un diner le plus leger possible (un fruit, un bouillon) pour mettre le corps en mode “jeune” pour la nuit. Cela dit, même cela peut demander un entrainement, car certaines personnes se réveillent d’avoir le ventre creux…

    L’important est d’y aller progressivement pour s’habituer et habituer son corps. Mais installer et garder un rythme d’un jeune de 24h sans jamais tenter d’aller plus loin est un peu dommage

  10. Me voici dans mon 4ème jour de jeûne. Commencé après avoir vu ce documentaire: https://www.youtube.com/watch?v=AxAzzK-Q108 sans faire de préparation aucune. (bon, il est vrai que j’avais l’habitude de ne pas manger le matin).
    Je pense que mettre un apport de sucre par des fruits n’es pas top dans le sens ou on ajoute du sucre au corps. Et un des buts est justement qu’il n’en ai plus pour qu’il commence à transformer sa façon de fonctionner (+/- au 3eme jour, c’est bien expliqué dans la vidéo).
    Aussi, jeûne = pas de nourriture, que de l’eau, 0 calories. Tout le reste = cure car ingestion de certaines choses et donc quelques calories.

  11. J’ai commencer par faire le régime de trois jours de banane mais dorénavant je vais faire le jeune une journée par semaine

  12. J’étais justement en train de me demander si faire le jeûne le matin et le midi seulement servait à quelque chose. Le fait de ne manger donc que le soir, pendant quelques jours. Et grâce a votre article, je pense que oui. 🙂

  13. salut g essaye c du top

  14. Je viens de rendre visite à un Etiopathe et il m’a dire que faire le jeûne 1 fois par mois est bon pour l’organisme,je voudrais bien essayer mais je ne peux pas me passer de mon petit déjeuner.
    Comment faire?

    1. Salut Mauricette,
      Si c’est sur une seule journée, pourquoi ne pas envisager celà comme un simple défi à relever, sorte d’expérience ?
      Sinon, vous pouvez commencer par jeûner sur un autre repas, plus facile pour vous a sauter ?
      Romain

  15. Une émission sur ARTE sur le jeûne que j’ai vue hier en différé.
    Pratique courante de point de vue scientifique par le pfr Nikolaïev à l’hôpital Goriatchinsk près du lac Baïkal depuis plus de 50 ans.
    Approche thérapeutique lors du cancer avec les études de Valter Longo en Californie, avec une diminution des effets secondaires de la chimiothérapie si les patients jeûnent 2j avant (sur les souris, l’effet est encore plus impressionnant).
    En Europe, quelques cliniques en Allemagne…Et en France? un scientifique Yvan le Maho au cnrs de Strasbourg, mais pour l’aspect médical?

    1. Salut Olivier,
      Je suis un grand FAN d’arte, peux-tu me dire de quel jour date l’emission pour que j’y jette un oeil ?
      Romain

  16. Mw je pence je ne pourrai jmer jener he pour temp je sw ariver a cauxe de votre conseil vrement merci

  17. Je ne suis vraiment pas certaine de ta méthode, car un vrai jeun dure minimum 3jours. Le 1er jour ton corps commence à s’habituer au fait de ne rien manger, alors si le 2ème jour tu recommence à manger, ton corps absorbera plus vite ce que tu avalera (donc plus rapidement les graisses).
    voila un lien que je suis : http://henryranchon.blog.lemonde.fr/2011/07/18/le-jeune-de-trois-jours/

  18. bonjour
    j ‘ai tres envie de faire cette experience pour me sentir zen et en communion avec mon mental ..je pratique la méditation
    mais l’inconvénient est que je suis dans l’obligation de prendre des traitements plusieurs fois dans la journée et je ne peux m’y soustraire !
    le jeûn est il toujours considéré comme tel ou ne risquerai je pas des ennuis gastriques ou autres du fait d’être à jeun .
    dans l’attente de vous lire
    mcverlinde

  19. Je suis vegetarienne et J’ai tenté mon premier jour de jeûne hier, la journée c’est bien passée à part la sensation de faim mais c’était supportable. J’ai eu énormément soif, je crois que je n’ai jamais autant bu en une journée !!
    La soirée a été beaucoup plus difficile. Par contre ce matin mon état n’était pas terrible, énorme faiblesse, tremblements, nausées, maux de tête et palpitations cardiaque. Même après avoir pris le petit déjeuner, je ne suis pas bien du tout :/
    J’ai fait, une recherche sur le jeûne est j’ai trouvé ce blog que je vais parcourir.

    Romain, l’émission”le jeûne, une nouvelle thérapie” sur arte c’était dimanche, elle sera rediffusée, le 1 er mars à 8h50 😉

  20. Jeûner un jour ne sert strictement à rien si jamais et ce dont tu parles est un jeûne partiel. ABE

  21. Moi je jeune depuis l’âge de 12 ans aujourd’hui j’ai 58 ans je ne les fait pas et je suis en forme. Mon jeune c’est le ramadhan et en plus pendant toute l’année, je jeune deux fois par semaine le lundi et le jeudi. Pendant le ramadan le soir je ne mange pas Beaucoups, mes soupes sont aux légumes tous les soirs, poulet et viande très peu mais cuites dans la soupe par exemple, j’adore le poisson mais je n’arrive jamais à en manger pendant ce carême ensuite des fruits et de l’eau. A l’aube je bois d’abord de l’eau ensuite je prends un bon dejeuner bien costaud sans trop de matière grasse des œufs à la coque des fruits du fromage et je varie à chaque fois ainsi que mes multivitamine que je prends aussi un mois avant le jeune. Ca se passe très bien, je vais au travail, je conduis et je réagis comme tout le monde mais sans trop me presser jusqu’au coucher du soleil et des fois je ne mange pas au coucher du soleil je mange plus tard car la faim n’est pas là en sachant que toute la journée je n’ai ni mange ni bu. Mon corps est complètement désintoxiqué à la fin du ramadhan et en plus je perds du poids. Je continuerais à faire mon ramadhan une fois par an et le jour où je ne pourrais pas et bien tant pis mais il me manquera. Voila

  22. Bonsoir, Je suis surpris car j’ai, pour ma part, jeûné une semaine d’affilée sans difficulté. Les trois premiers jour sont les plus difficiles après, j’ai eu une pêche d’enfer! la seule chose que j’absorbe, de l’eau, ne pas se déshydrater.

    Les deuxième et troisième jours, ressenti de fatigue générale et après terminé.

  23. Je tiens à ajouter que je ne fais pas ça pour perdre du poids,65kg pour 1m72. j’ai 59ans et je redouble de vigilance santé, ce qui m’amène à faire un jeûne de temps à autre à des moments propices, bien que travaillant.

  24. Bonjour,

    Je souhaiterais savoir si l’entraînement le soir à jeun avant mon gros repas du soir est aussi bénéfique que celui du matin à jeun ?
    Je pratique le jeun depuis un bon bout de temps et j’ai pris l’habitude de ne manger que le soir en 2 temps.
    Du coup cette question m’est venu à l’esprit.
    Merci beaucoup d’avance !

  25. Bonjour Romain!
    Merci de ton article excellent comme toujours!
    J’ai cependant une question concernant le jeûne intermittent
    … En pratiquant un jeûne intermittent tous les jours: la restriction calorique devient alors quotidienne… N’y a t’il pas le risque que l’organisme passe en mode “ralenti” et que les effets du jeune s’estompent? Comment gérer de ce fait la restriction calorique intelligemment pour que son effet soit toujours optimal?
    Merci !

  26. Bonsoir j’aimerais essayer le jeune le lundi mercredi et vendredi avec uniquement deux repas petit déjeuner et repas du soir je sauterai le repas du midi ( je boirais du thé et de l’eau ) ou vous me conseiller de faire plutôt midi et soir en sautant le petit déjeuner

Laisser un commentaire

Fermer le menu