Des inquiétudes sur le régime paléo, et des réponses !

Aujourd’hui, j’ai décidé de faire cette vidéo pour répondre aux questions que vous avez été nombreux à me poser sur le régime paléo. D’ailleurs, je vous remercie pour votre implication et vos contributions, ça fait vraiment avancer le blog de manière positive.Je reçois donc régulièrement des questions de la part de mes lecteurs, et j’ai décidé de vous montrer celles qui sont le plus posées en ce moment

Retranscription de la vidéo

“En fait, quand je dis « questions », je veux plutôt dire « inquiétudes »,Oui, plusieurs de mes lecteurs m’ont fait part de leurs inquiétudes sur le régime paléolithique et je pense qu’ils ne sont pas les seuls dans cette situation

Du coup, je vais vous monter les 4 inquiétudes les plus rependues sur le régime paléo, et vous prouver qu’elles ne sont pas fondées, c’est parti !

La première inquiétude est : « le régime paléo est un régime, je ne vais donc pas prendre de masse musculaire »

On pourrait croire que oui, mais comme vous le savez,

le régime paléo n’est pas vraiment un Régime, c’est un mode de vie, le mot « régime » est simplement un moyen d’illustrer la façon de manger,et n’est pas synonyme de restrictions.

Au contraire, le régime paléo est l’un des seuls régimes qui ne joue pas sur les quantités, de nourriture, mais simplement sur la « qualité » de la nourriture, la nuance est de taille.

En paléo, vous mangez principalement des protéines  qui représentent 40% de vos apports. Les protéines sont la matière première du muscle, il n’y a donc pas de raison de ne pas prendre de muscle, si vous vous entraînez à côté.

D’ailleurs, depuis que je suis un paléovore, ma masse musculaire n’a pas cessé d’augmenter et c’est le cas de beaucoup d’autres pratiquants…

La deuxième inquiétude est : « En régime paléo, il n’y a pas de céréales, je ne vais donc pas avoir assez d’énergie pour m’entrainer ».

Je pense que certains ont assimilé le fait que l’on ne mange pas de produits céréaliers à :

«On ne mange pas de sucre, donc pas d’énergie ».

Or c’est faux, en paléo, on mange des glucides, mais des  « bons » glucides, à index glycémique bas, qui ne font pas stocker de graisses.

L’idée rependue est que les produits céréaliers sont indispensables pour avoir de l’énergie, ça, ça vient de la publicité des grands industriels, mais en pratique, c’est totalement faux.

Avec le régime paléo, vous mangez des fruits, des légumes et des baies, qui vous apporteront tout ce dont vous avez besoins en termes d’énergie et d’apports glucidiques.

Posez-vous la question de savoir comment pouvait bien faire nos ancêtres pour chasser et se déplacer jour après jours sans produits céréaliers ?

Ils y arrivaient mieux que nous, et mangeaient uniquement ce que la nature leur offrait…

Donc pas d’inquiétudes, si vous respectez le régime paléo, vous ne manquerez pas d’énergie.

Vous vous sentirez même plus en forme qu’avec votre ancienne alimentation, car vous ne subirez pas les coups de barre et les pics d’insuline que provoquent les produits céréaliers.

La troisième affirmation a été : « Le régime paléo est trop restrictif, je n’arriverais pas à le tenir »

Là encore, je pense que certains assimilent :

« fruits & légumes » avec « pas de goût, restrictions, et pas de plaisir »

Je peux vous assurez que si vous faites le tour de tous les aliments qui se mangent en régime paléo, vous allez vous retrouver avec une liste impressionnante.

Personnellement, j’ai créé une liste de plus de 200 aliments paléo, en les mariant, ça fait un sacré paquet de recettes

Pour ce qui est du goût, j’ai appris à utiliser les épices, autres que le sel et le poivre et à apprécier les aliments à leur juste goût.

C’est fulgurant, depuis que j’ai arrêté de saler ou presque, mes papilles se sont réveillées et je retrouve une variété très appréciable de saveurs dans les aliments, c’est une question d’habitude et Je suis sûr que vous allez y arriver, après tout, pourquoi pas vous ?

Et voici enfin la dernière, qui je pense est la plus importante : « Je risque des carences avec le régime paléolithique… »

Lorsque je parle de carences, je pense notamment à l’idée rependue selon laquelle, les produits laitiers sont les seuls à fournir assez de calcium et de vitamine D.

En régime paléo, on ne consomme pas de produits laitiers, et ça fait peur à pas mal de monde.

Pourtant, je vous assure que si vous consommez de l’eau minérale et que vous mangez des légumes alors vous pourrez dire adieu au lait, et aux carences de calcium.

Pour ce qui est de la vitamine D, ce ne sont pas les produits laitiers qui en contiennent le plus, ce sont les poissons et crustacés, des aliments très consommés en régime paléo.

Malheureusement, c’est encore une histoire de propagande et de publicité qui à conditionné notre esprit depuis l’enfance à croire que les produits laitiers sont indispensables.

Les hommes préhistoriques n’en consommaient pas, et avaient des os plus forts que les nôtres.

Des recherches scientifiques ont d’ailleurs montré que l’alimentation paléo, était l’alimentation qui s’approchait le plus de l’alimentation optimale pour l’homme.

Je vous recommande d’ailleurs le livre suivant : « Lait mensonge et propagande »

Je pense qu’il vous fera vite changer d’avis sur les produits laitiers, j’ai mis un lien en dessous de la

Vidéo.

Le mot de la fin

Bref, j’espère avoir coupé court aux idées reçues et aux inquiétudes de certains sur le régime paléo.

Mais encore une fois, les 4 que je vous ai présentés ne sont pas nécessairement les seules, alors n’hésitez pas à me faire part de vos inquiétudes si elles ne figurent pas dans la vidéo.

Je ferais une nouvelle présentation avec vos autres questions, je n’oublie personne !

En tout cas , je vous remercie d’avoir regardé cette vidéo, et je vous dis à très bientôt sur paléo-fit, d’ici là, oubliez vos peurs, et lancez-vous !

Dites moi dans un commentaire si vous avez d’autres inquiétudes sur le régime paléo !

Cet article a 11 commentaires

  1. Merci pour votre vidéo tres bien faite et convainquante, juste une question, je découvre votre régime et je voudrai connaitre ses limite , il me tente beaucoup , j’ai pris 35 k ces 10 dernieres années ,par une sédentarité subite apres une vie de sport de puissance, aujourd’hui 117k our 1m70 et je n’arrive pas a perdre ,votre régime peut il avoire cette ambition , et en combien de temps??
    Merci encore pour vos informations
    Cordialement
    Daniel

    1. Bonjour Daniel,
      Le régime paléo t’aidera sans problèmes à perdre les kilos que tu as en trop. Si tu veux perdre 35 kilos durablement, il ne faut pas le vouloir trop rapidement mais plutôt viser une perte progressive, par exemple, 2kg par mois ! En plus, ce sont les premiers kilos qui partent les plus vite, donc pas d’inquiétudes, vous pouvez vous lancer en régime paléo, sans vous frustrer.

  2. Merci Romain pour ta vidéo !

    Ca répond en partie à certaines de mes questions.

    1. Merci Fabrice,
      Du coup, il doit y avoir d’autres question auxquelles tu souhaiterais me faire part pour la deuxième vidéo ?

  3. Merci de prendre le temps d’éclairer les zones d’ombres.
    Ma question concerne le fromage qui est mon pêché-mignon. Il me semblait qu’il était toléré du moment que bien assimilé? je suis personnellement accro aux froamges de chèvres et brebis mais un bon tit reblochon de la ferme trouvera grâce à mes yeux aussi. Dois-je les garder lors de cheat day?
    Et que penses-tu de l’écorce de boulot qui est le sucre que j’utilise en alternance avec le miel?
    Encore merci

    1. Pitifan,

      Si manger du fromage de temps en temps te fais plaisir, alors, mange-en! L’intérêt c’est de suivre la philosophie paléo, donc faire de temps en temps des écarts est tout à fait possible, notamment lors des cheat days comme tu le dis ! Pour ma part, je fais souvent des écarts sur le chocolat et de temps en temps les glace, ça ne m’empêche pas de rester en pleine forme et de perdre du gras. 😉

  4. J’ai effectué un régime Paléo en mars dernier et ce pendant 8 mois et j’ai perdu 18kg, j’ai retrouvé ma silhouette de jeune fille. Mais plus que ça aujourd’hui j’appréhende différemment la nourriture, et toute ma famille aussi d’ailleurs. Nos prenons plus de plaisir à manger, à partager nos repas, à cuisiner ensemble. J’ai essayé beaucoup de régime auparavant mais là c’est la première fois que j’ai l’impression de vivre une réussite.
    Merci Romain pour votre vidéo

    1. Merci à toi Agnès pour ta contribution, et félicitations pour ta perte de poids ! Et en plus tu as réussi à faire partager le paléo avec toute ta famille 🙂 ce qui n’est pas chose aisée.

  5. Très bon article ! J’adhère à cette manière de s’alimenter et je ne ressens que du positif. Comme tu l’expliques très bien, un gain non négligeable en masse musculaire, une meilleure forme, le goût des aliments redécouvert …
    Merci de mettre tout ça au clair ! 🙂

  6. bonjour, jai décidé de tout changer dans ma vie, jai acheté un bon vélo pour faire allier mes déplacements et sport. Jai aussi décidé de changer mon alimentation qui est trop basée sur le marketing télévisuel. Une amie m’a parlé du mode de vie paléo. Étant septique au début, je trouve que cela a du sens maintenant. Par contre par ou commencer?? Je ne bois déja plus de lait animalier et cela depuis 3 ans. Je dois commencer par couper quoi, car coouper tout d’un coup, je pense que je vais être découragée et revenir a mes veilles habitudes et je n’ai pas le gout de cela.
    merci d’avance pour les pistes.
    cordialement

    sophy

  7. Bonjour,

    L’idée de laisser derrière moi tous les mensonges et mauvaises habitudes dues aux lobby industriels me tente vraiment, comme celle de revenir à une alimentation qui serait vraiment la bonne selon notre métabolisme d’humain… Mais, par éthique et refus d’ingurgiter de la souffrance, je ne mange plus, depuis peu, de viande, poisson ou autre être vivant. Cela me semble peu compatible avec le régime paléo, comment faire ?

    Catherine

Laisser un commentaire

Fermer le menu