Comment rattraper un point faible en musculation ? (Article invité)


Vous faites de la musculation et vous avez un bras plus fort que l’autre? Vous avez le haut du corps moins développé que le bas du corps (ou inversement)? Vous pensez avoir un ou plusieurs points faibles?

Vous avez certainement répondu oui à au moins l’une de ces trois questions, voire même aux trois 😉 Alors lisez attentivement la suite, je vais vous expliquer dans cet article ce qu’est un point faible et comment faire pour pouvoir le rattraper.

Définition d’un vrai point faible

Beaucoup de personnes pensent avoir un point faible, or c’est souvent un “faux” point faible. Avant de déterminer si un de vos muscles est un point faible, posez-vous ces deux questions:

  • Est-il entrainé?
  • Consacrez-vous autant d’intensité à ce muscle qu’aux autres?

Si la réponse à l’une de ces deux questions est non, ce muscle n’est peut-être pas un point faible. Consacrez lui la même importance qu’aux autres, et vous pourrez ajuster votre jugement par la suite.

Je pense notamment à beaucoup de pratiquants qui estiment avoir les jambes en point faible. Mais combien d’entre eux les entrainent sérieusement? N’est-ce pas, par hasard, la séance jambes qui est tout le temps négligée?

Un vrai point faible a les caractéristiques suivantes:

  • il grossit moins vite que la moyenne de vos autres muscles malgré un travail acharné
  • en période de régime, son volume diminue rapidement
  • c’est un muscle court
  • il congestionne pas (ou mal) durant l’entrainement
  • il récupère moins vite après un entrainement

Faut-il rattraper un point faible?

Si vous êtes débutant, la réponse est non. Pourquoi? Vos muscles ne sont pas assez développés pour déterminer si vous avez des vrais points faibles. Développez votre masse musculaire de façon globale et il sera temps par la suite de pensez à vos points faibles.

Je vois beaucoup de débutants se soucier, par exemple, d’un déséquilibre droite / gauche. Pas d’inquiétude à avoir, c’est tout à fait normal et c’est le cas de la majorité des personnes. Ce type de déséquilibre s’estompe naturellement avec le temps.

Bon très bien, prenons maintenant le cas d’une personne d’un niveau intermédiaire et qui a identifié un vrai point faible. Faut-il le rattraper? La réponse dépend de vous et de vos objectifs! Il faut savoir que rattraper un point faible va demander beaucoup de temps, d’énergie et de sacrifices. Alors le jeu en vaut-il la chandelle?

Avoir un physique harmonieux et équilibré est tout de même toujours plaisant 😉

4 astuces pour rattraper un point faible

Comme vous l’avez compris, rattraper un vrai point faible n’est pas facile mais c’est possible! Je vous donne tout de suite quatre astuces à suivre pour y arriver:

  • isoler un maximum le travail de votre point faible: lors d’un exercice de base qui travaille plusieurs muscles en même temps, votre point faible sera probablement très peu sollicité. Exemple, si vous avez les pectoraux en point faible, il est probable que lors du développé couché, vos triceps fassent une grande partie du travail au détriment de vos pectoraux. Il va donc falloir trouver un exercice qui isole complètement le travail de vos pectoraux afin d’être certain de les solliciter au maximum.
  • placer le travail de vos points faibles en début de séance: si vous travaillez vos points faibles toujours en fin de séance, avec la fatigue accumulée, il est probable que vous n’y mettiez pas l’intensité nécessaire. Travaillez vos points faibles en début de séance lorsque votre énergie et votre concentration sont à leur top niveau.
  • travailler vos points faibles en séries longues: comme nous l’avons vu, une caractéristique d’un point faible est une mauvaise congestion à l’entrainement. Les travailler en séries longues va favoriser cette congestion et donc l’afflux sanguin dans vos points faibles. Qui dit afflux sanguin, dit également apport des nutriments présents dans le sang jusqu’à vos muscles. Faites des séries de 100 avec des charges très légères, vous allez voir, c’est la congestion garantie! 🙂
  • sacrifier (temporairement) l’entrainement de vos points forts: comme nous l’avons vu, un point faible récupère plus lentement après un entrainement. Pour le rattraper, il va falloir l’entrainer plus souvent et lui laisser le temps nécessaire de récupération. Pour cela, sacrifier temporairement l’entrainement de vos points forts en entrainant plus souvent vos points faibles tout en gardant les plages de récupération indispensables à leur développement.

Cet article est terminé, j’espère qu’il vous a plu et que vous avez appris des choses. Pour avoir d’autres techniques et astuces sur la musculation mais aussi sur la nutrition, je vous invite à me rejoindre sur mon blog. Vous pourrez ainsi également me suivre dans l’avancée du défi que je me suis lancé.

L’auteur

Cet article a été rédigé par Nicolas Martin qui donne sur son blog des techniques et astuces pour pouvoir progresser en musculation.

Il explique notamment dans cet article comment faire les bons choix d’exercices en cohérence avec ses objectifs et avoir des premiers résultats visibles en quelques mois seulement.

Merci à Romain pour la publication de cet article sur son blog! 😉

A bientôt,

Nicolas

 

Cet article a 7 commentaires

  1. Quelle satisfaction et plaisir d’avoir un physique harmonieux et équilibré, surtout musclé !!! Mais c’est vrai que ce n’est pas toujours le cas. Et on cherche partout des solutions pour y pallier, on les applique mais on a du mal à obtenir le résultat escompté. Heureusement qu’il y a ces quatre astuces qui portent sur les exercices et qui vont sûrement nous aider, et peut-être bien adopter aussi une nutrition appropriée.

  2. Salut Nicolas, très bon article cependant je ne suis pas d’accord avec ton 3ème conseil. Travailler en séries longues permet de développer les fibres du muscles en endurance. Quand on cherche à progresser en force ou en volume c’est donc inutile.

    Selon moi il vaudra mieux faire des séries courtes (5 à 10 reps en fonction des objectifs) en début de séance comme tu le dit dans le second conseil puis terminer le muscle par de l’isolation.

    – Romain

    1. Salut Romain, c’est Romain !

      Pour faire une réponse globale, je serais plutôt pour travailler un point faible en début de séance comme vous le dites tous les deux, l’influx nerveux est plus disponible et les muscles sont encore chargés en glycogène !
      Pour ce qui est des séries, je suis les dire du très connu Rudy Coia, du site superphysique.org, qui nous précise que pour un bon développement musculaire, il est intéressant de travailler en séries longues ET lourdes, le concept parait contradictoire, mais ça marche bien !

    2. Salut Romain,

      Je persiste sur les séries longues bénéfiques pour rattraper un point faible. Le but de la série longue est de forcer le muscle à congestionner. Car un point faible a du mal à congestionner. Une bonne congestion signifie un bon afflux sanguin et il y a une relation directe entre un bon afflux sanguin et la vitesse de développement d’un muscle.
      Michael Gundill, une pointure dans le domaine du bodybuilding, préconise même de faire des séries de 100 répétitions pour rattraper un point faible.

      Merci pour ton commentaire.

      Nicolas

      1. Les séries de 100, c’est que du bonheur !

        Je pense que, surtout lorsque l’on est débutant, il faut prévenir les blessures avant de chercher à tout prix à développer certains muscles. Ce sont les déséquilibres qui provoquent à moyen-long terme des blessures.

        Pour éviter cela, et avoir un physique fonctionnel, je conseille de placer des exercices asymétriques, de type FMS dans ses séance.

  3. très bon conseils !
    Le must pour rattraper c’est bien commencer par eux, avec des exercices polyarticulaires et si possible faire des séances dédiés !

  4. merci pour ces détails sur les points forts et points faibles en musculation toujours intéressant à savoir

Laisser un commentaire

Fermer le menu