Comment suivre le mode de vie paléo l’hiver ?

Comment suivre le mode de vie et le régime paléo l'hiver

Nous y sommes, les premiers froids sont arrivés partout en France, et tout pratiquant du mode de vie paléo se doit de savoir quelles sont les particularités lorsqu’on s’entraîne l’hiver, de manière à ne pas se blesser et pour continuer à progresser.

Comment vivaient nos ancêtres l’hiver ?

Ils devaient sans doute avoir froid ! Car même si le duvet de poils qui recouvrait leur corps devait jouer son rôle, il ne stoppait pas le moins 15 ambiant.

On sait par contre qu’ils étaient nomades, et donc, à l’approche de la saison froide, qu’ils redescendaient vers le sud pour y trouver des climats plus accueillants et une plus grosse abondance de nourriture.

Bref, l’hiver n’avait rien de particulièrement sympathique à leur époque , même pas de fête de noël au programme. 🙁

Voyons maintenant les choses en ce qui nous concerne aujourd’hui…

Les besoins caloriques, quoi faire ?

On a tendance à dire que l’hiver, nos besoins caloriques augmentent, mais ce ci n’est malheureusement pas tout à fait vrais !

Il faut savoir que lors des périodes de froid, notre organisme à besoin de plus de calories pour maintenir nos 37° et lutter contre les agressions.

Sur le principe, on aurait tendance à croire que l’hiver est la période la plus propice à la perte de graisses et de poids, mais qu’en est il vraiment ?

C’est en réalité très variable, car certains profiterons du froid pour aller s’entraîner et maximiser leur fonte graisseuse alors que d’autres se dirons ” Il fait froid, je reste au chaud”.

Les besoins seront bien évidement différents pour les deux personnes !

Mais il n’y a pas que ça ! En effet, si ce principe peut s’appliquer à ceux qui passent du temps dehors l’hiver, il faut aussi savoir que nos habitudes vestimentaires ne sont plus les mêmes qu’il y à 200 000 ans, on aurait eu du mal à trouver une écharpe, des sous-pull en lycra et des gants au paléolithique ! De ce fait, notre corps contemporain n’a plus autant de problèmes pour maintenir sa température, nous brûlons donc moins de calories.

Ce qu’il faut retenir, c’est que peu importe l’époque, le froid sera forcément plus consommateur de calories, tout dépend de quel côté vous vous rangez, ceux qui sortent dehors pour courir et s’entraîner où ceux qui préfèrent rester devant la cheminée 🙂

Oui, mais tu n’a pas répondu à la question des apports caloriques ?

Qui que vous soyez, vous serez forcément confronté au froid à un moment où un autre et il faut savoir que les températures basses fragilisent l’organisme, on est plus sujet au maladies et à la baisse de la forme physique !

Il faut donc mettre l’accent sur les fruits vitaminés comme les kiwi et les oranges pour garder la pêche et aider l’organisme à bien fonctionner ( renforcer vos défenses immunitaires ). Pour ma part, je mange un aliment hyper vitaminé à chaque collation !

Vous devrez aussi, si vous faites partie des persévérants qui osent affronter le froid, augmenter légèrement vos apports, la aussi, ajouter 10 g d’oléagineux supplémentaires lors de vos collations ne vous fera pas de mal.

A moins que vous souhaitiez maigrir avec l’hiver, auquel cas un apport supplémentaire n’est pas nécessaire, ne faites pas l’impasse sur les vitamines et le magnésium, il y va de votre santé !

Bien entendu, vos apports en protéines doivent rester les mêmes que d’habitudes et il ne faut surtout pas les réduire, 100 g de viandes, poisson où oeuf à chaque repas 🙂

Pratiquer le Crossfit vous demandera un peu de vigilance !

Si vous vous entraînez dehors régulièrement, alors j’insisterais durement sur l’échauffement, vous ne pouvez pas vous payer le luxe de “zaper” votre séance d’écho, car vos articulations et vos muscles sont plus “froids” que d’habitude, donnez leur donc toute l’attention qu’ils méritent.

Pour faire un échauffement efficace, cliquez-ici.

A la fin d’un entraînement, couvrez-vous et éviter de rester dehors trop longtemps, votre corps encore chaud ne doit pas “choper froid”, sinon, c’est le rhume assuré, où pire !

L’hiver fatigue, et la fatigue diminue vos défenses immunitaires, vous devez être à l’écoute de votre corps et ne pas hésiter à dormir une demi heure de plus par nuit, à moins que vous ne préfériez faire la sieste ?

N’ésitez-pas à lire cet article sur le sommeil et le repos.

Attention également au verglas….

Dernière recommandation, si la chaleur nous fait perdre beaucoup d’eau, l’hiver est aussi une période propice à la déshydratation, il faut donc boire régulièrement, même si le froid atténue la sensation de soif. Votre peau vous dira également merci 🙂

Pour savoir combien d’eau il faut boire, visitez mon article sur l’hydratation.

Conclusion rapide

  • Augmentez vos apports en vitamines avec les fruits
  • Ne négligez pas l’hydratation et les minéraux qu’elle vous apporte
  • Reposez-vous
  • Échauffez-vous correctement pour éviter les blessures
  • Ne restez pas dehors trop longtemps après avoir fini votre WOD
  • Augmentez un peu vos apports caloriques si vous êtes du genre à rester dehors
  • Conservez vos apports protidiques habituels

 Comment allez-vous faire vos WOD cet hiver, dedans où dehors? Dites-le nous en laissant un commentaire !

Cet article a 1 commentaire

  1. Bonjour, je pratique des sports d’endurance tels que le course à pied longue (marathon, rails), vélo, etc….. j’admire le mode de nutrition paléo et je vois depuis mon écran que ce n’est pas réellement compatible…… dommage.
    Mais est-ce réellement incompatible ???? Avez vous des astuces pour pratiquer votre mode de nutrition et mes sports?
    Merci et bonne continuation de votre blog.

Laisser un commentaire

Fermer le menu