L’afterBurn effect, le secret de la perte de graisses !

Devenir musclé rapidement

Dans cet article, je vous montre le principe de fonctionnement de l’afterburn effect, une méthode d’entrainement cardio-vasculaire s’appuyant sur un principe de fonctionnement spécifique et vous permettant de brûler des graisses APRES votre séance de Crossfit !

Qu’est-ce-que l’afterBurn effect ?

D’une manière simple, l’afterBurn effect est la perte de calories et de graisse après l’entrainement.

En règle générale, tout entrainement physique génère un afterburn effect dans les heures qui suivent la séance.

Cependant, on constate que plus l’entrainement  est intensif sur le plan cardiaque, plus l’afterBurn effect est important et la perte de calories importante après une séance.

Par exemple, lorsque vous faites une heure de jogging à « bas régime », vous aurez un l’afterBurn effect bien moins important que quelqu’un qui réalise une séance de fractionné de 15 minutes !

La quantité totale d’énergie brûlée :

On à vu dans le paragraphe précédent que la graisse et les calories se perdent même après une séance d’entrainement, votre quantité totale d’énergie brûlée est donc la somme de deux facteurs :

  •   L’énergie brûlée pendant la séance qui est proportionnelle à l’intensité et la force que vous mettez en œuvre pour réaliser vos exercices.
  •   L’énergie brûlée après la séance qui est proportionnelle…. Aux mêmes critères que la précédente !

Tout est question d’intensité !

C’est bien la toute la magie du Crossfit, proposer des séances de musculation courtes et intenses, faisant entrer en ligne de compte tout les muscles du corps.

L’intérêt d’un WOD de 30 minutes est d’être particulièrement intense et de vous permettre de développer un l’afterBurn effect important !

C’est pour cette raison que le Crossfit est très prisé par ceux qui souhaitent affiner leur silhouette et développer en même temps leur masse musculaire.

De récentes études ont montré que près de 60% des calories totales que vous brûlez proviennent de l’afterBurn effect, alors autant mettre de l’intensité dans la séance si vous souhaitez avoir des abdos bien définis ou une taille de guêpe 🙂 .

Comment avoir un afterburn effect important?

Tout d’abord, il faut regarder votre façon de vous entraîner  Je vous suggère de commencer par regarder  mon parcourt Crossfit débutant pour vous donner une idée sur le rythme à suivre. L’idée est de retenir les points suivants :

  • Pratiquer des exercices qui sollicitent plusieurs muscles à la fois, ce qui permet d’augmenter les besoins en énergie et de ce fait la fréquence cardiaque. Mais ce n’est pas tout, “fatiguer” un nombre important de muscles demandera aussi plus d’énergie à votre organisme pour la récupération, c’est encore une dépense calorique en plus.
 
  • Adapter les temps de repos, il faut trouver son juste milieu, il est indispensable de se reposer entre chaque exercices, sinon, vous allez vite claquer, mais il ne faut surtout pas attendre que votre rythme cardiaque soit revenu à la normale mais plutôt le maintenir à une fréquence élevée et attaquer l’exercice suivant avec une fréquence déjà importante. A vous de trouver le temps de repos idéal.
  • Tout donner, la clefs, c’est l’intensité. Plus vous irez loin dans l’effort, et plus votre afterburn effect sera grand et plus vous brûlerez de gras, c’est mathématique.

Un entrainement type pour valoriser l’afterburn effect

Il suffit de créer un entrainement simple, d’une quinzaine de minutes, qui alterne entre période de récupération et période de travail intense, comme par exemple :

  1. 10 secondes de sprint
  2. 15 pompes
  3. 30 secondes de jogging

Au boulot !

 

Vos commentaires sur l’afterBurn effect m’intéressent tout particulièrement !

Cet article a 11 commentaires

  1. Formidable, Explication clair precise et abordable d’un sujet qui est d’une complexité sans faille.
    Plus d’excuse pour la sèche maintenant !!!

    1. Je te remercie pour ce commentaire pertinent ! Comme tu dis ” keep training ” !!

  2. Bravo pour les explications claires !

    1. Effectivement j’apprécie beaucoup le travail de cédric anicette, je le suis régulièrement sur ses deux blogs ! Pour ce qui est de l’afterburn effect, je vais faire quelques articles prochainement dessus pour déterminer les formats d’entrainement et proposer des techniques à mes lecteurs 🙂

  3. Hello,
    Petite question de la gente féminine.. :
    Je cours 40min par jour – le matin en général (ou soir après diner si pas le temps plus tot). Et je pensais appliquer ta technique des 2 séances en en callant une avant le petit dej, la course serait donc après. Est-ce une bêtise ?

    Merci d’avance !

    1. Pour te répondre,

      Si tu fais une séance juste avant le déjeuné, ton corps, qui n’à pas encore eu d’apports glucidiques et protéiques au lever, va aller puiser dans tes réserves de glycogènes des muscles qui vont très vite s’épuiser, ton corps vas donc aller chercher de l’énergie dans tes muscles. C’est ce qu’on appelle le catabolisme musculaire, une diminution de la masse musculaire ! Pour faire mieux, fais la course avant le petit dèj et le crossfit après ! En plus, tu aura beaucoup plus d’énergie à disposition et tu évitera l’énorme coup de barre de 11H.

      Romain

  4. Salut et merci pour tout ces conseil.

    Que pense tu de la piscine pour l’after burn effect.

    Par exemple :
    2*25 : Crawl Haute intensité/30sec de repos.

    Pendant 15min.

    A quelle cadence par semaine peut-on l’éffectuer ? 3fois/semaine ?

    Est ce une bonne idée de faire 3fois par semaine burpees/repos et les deux jour restant natantion intensive.

    Lundi, mercredi, vendredi : burpees/repos
    Mardi, jeudi : Natation intensive.

    Merci pour ta réponse 🙂

  5. Je va le faire et je te redonne des nouvelles . Merci de vos conseils.

  6. Salut. Durant toutes mes années d’expérience avec l’industrie du fitness et des régimes, je ne pense pas que quelqu’un m’ait dit qu’il cherchait à perdre du poids lentement. En fait, la plupart des gens qui viennent me voir pour perdre du poids désire quelque chose qui aura des résultats aussi vite que possible. Et je crois sincèrement que la principale raison pour laquelle la plupart des diètes échouent c’est parce qu’elles ne produisent pas de résultats assez rapidement. Regardons les choses en face…ce n’est pas plaisant de passer des heures à la gym, de prendre de petites portions d’aliments que nous détestons, jour après jour, et de constater que la balance ne nous montre qu’un pauvre demi-kilo perdu durant toute une semaine. Perdre du poids est tout simplement une question de science. Pour qu’un régime soit un succès, je crois franchement que la diète doit produire des résultats visibles et significatifs rapidement. Quand la personne qui est au régime voit des résultats rapides, elle devient plus motivée. Et quand je peux réussir à motiver une personne, ceci produit un effet boule de neige et les résultats sont de mieux en mieux et les personnes deviennent de plus en plus minces et les résultats se voient sur une base quotidienne. Une des premières questions qu’on me demande est: Perdre du poids aussi rapidement n’est-il pas dangereux? Bien, je ne suis pas certain que l’idée de perdre du poids rapidement soit dangereuse. A mon avis, c’est le contraire. Plus vous vivez avec du poids en trop, plus c’est difficile pour votre corps de fonctionner. Votre coeur a besoin de travailler de plus en plus fort pour vous permettre de bouger, ce qui hypothèque vos organes vitaux. Et des recherches ont démontré que plus vous êtes longtemps à vivre avec un excès de poids plus vous êtes susceptibles d’avoir des maladies et problèmes médicaux. A cause des problèmes de santé associés à un excès de poids, est-ce que ce ne serait pas sensé de se débarrasser de ce poids aussi rapidement que possible http://www.pertegraisse.com/ ? Je pense que oui. Je ne suis pas certain d’où vient l’idée que perdre du poids à une vitesse de un demi à un kilo par semaine est la plus sécuritaire et la meilleure façon de perdre du poids. En réalité. il existe peu de données médicales en ce qui a trait à la vitesse de perdre du poids d’une façon sécuritaire. La plupart des données sécuritaires font référence au comment le poids est perdu plutôt que la vitesse à laquelle le poids est perdu.

Laisser un commentaire

Fermer le menu